Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Rester chez soi","laisser les enfants à l’école" : les conduites à tenir en cas d’accident sur un site Seveso

-
Par , France Bleu Picardie

Cela fait un mois que l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen s'est déclenché. Evènement qui a fait resurgir la question des systèmes d'alerte des populations. Quelles sont les conduites à tenir ? Le point avec Antoine Planquette, le directeur de cabinet de la préfète de la Somme.

Une sirène d'alerte de la population (image d'illustration)
Une sirène d'alerte de la population (image d'illustration) © Radio France - Alexandre Marchi

Amiens, France

Mardi 22 octobre, la préfecture de la Somme a testé une sirène d'alerte dans le centre d'Amiens. A quoi servent ces sirènes ? Dans quels cas elles peuvent être déclenchées ? Antoine Planquette, le directeur de cabinet de la préfète de la Somme était l’invité de France Bleu Picardie pour expliquer leur fonctionnement : « Ces sirènes permettent d’alerter la population lorsqu’un risque majeur apparaît sur le territoire. Dans la Somme, deux risques principaux sont identifiés : le risque industriel lié à certaines productions et _le risque de submersion marine_, notamment sur la côte où des inondations peuvent avoir lieu avec la montée des eaux. »

Il y a huit sites classés Seveso "seuil haut" dans la Somme : six d’entre eux sont situés à Amiens Nord, les deux autres sont au Mesnil-Saint-Niaise et à Moreuil. Au total, 17 sirènes sont réparties sur une dizaine de communes du département. Le son de ces sirènes est identique à celui que l’on entend les premiers mercredis du mois quand les autorités testent leur fonctionnement. 

Les conduites à tenir en cas d’accident industriel ou naturel

Mais comment réagir quand on entend ces sirènes d’alerte ? Les consignes sont variable, détaille Antoine Planquette : "La conduite à tenir dépend du risque encouru, nos comportements doivent s’adapter : à Amiens, en cas d’accident sur un site Seveso, il faut rester chez soi et se confiner en fermant les fenêtres et en calfeutrant toutes les ouvertures. Mais la conduite à tenir ne sera pas la même en cas de submersion marine. Si vous êtes sur la côte _dans une commune confrontée à ce risque, il faut rentrer dans le bâtiment le plus proche et monter en hauteur, emprunter des escaliers et monter à l’étage ou sur un toit pour s’éloigner de la montée des eaux. Pour le cas de la commune de Moreuil sur laquelle est située le fabriquant de peintures PPG, en cas d’accident il serait demandé aux habitants de s’éloigner du site industriel."_

Les autorités peuvent aussi recommander de couper l'eau l'électricité et le gaz de votre logement.

Notez également que si la sirène retentit en pleine journée en période scolaire, il ne faut pas aller chercher ses enfants à l’école : ils sont pris en charge sur place. Vos déplacements pourraient engorger le voies de circulation et gêner l'intervention des secours.

Antoine Planquette, le directeur de cabinet de la préfète de la Somme - Radio France
Antoine Planquette, le directeur de cabinet de la préfète de la Somme © Radio France - Claudia Calmel

Un manque d’information de la population ?

Cependant, peu d’habitants de la Somme semblent être au courant de ces différentes recommandations. Des consignes pourtant accessibles, selon Antoine Planquette : « L’information sur les conduites à tenir est donnée de façon récurrente à la population. Elle est communiquée au moment de l’installation des sites industriels et _elle est redonnée régulièrement tous les trois ou quatre ans_. Mais ces informations sont accessibles à différents endroits : il y a des documents à disposition dans votre mairie où des documents sont à disposition. On peut aussi se les procurer auprès de la préfecture et sur le site du ministère de l’Intérieur www.risque.gouv.fr. L’éducation des enfants est également très importante : ils peuvent transmettre l’information à leurs parents. L’Education Nationale impose que plusieurs exercices soient faits par an pour appendre les bons réflexes aux plus jeunes."

L’interview complète d’Antoine Planquette est à réécouter ici.

.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu