Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu partenaire des Restos du Cœur

Restos du Cœur à Dijon : davantage de jeunes et de nouveaux inscrits

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les Restos du Cœur lancent leur 36e campagne, mardi 24 novembre 2020, dans un contexte inédit de crise sanitaire. À Dijon, la situation pousse notamment de plus à plus de jeunes vers l'association.

Avec le coronavirus, les bénéficiaires sont contraints de faire la queue dehors
Avec le coronavirus, les bénéficiaires sont contraints de faire la queue dehors © Radio France - Adrien Beria

Les Restos du Cœur lancent officiellement leur 36e campagne, mardi 24 novembre 2020. Une journée spéciale est organisée pour l'occasion sur France Bleu Bourgogne. En 2019, en France, les 73.000 bénévoles avaient distribué plus de 136 millions de repas. Cette année, à cause de la crise sanitaire, l'association voit son nombre d'inscrits augmenter. En Côte-d'Or, les Restos craignent jusqu'à 30% de bénéficiaires en plus par rapport à l'an dernier.

Davantage d'inscrits 

À Dijon, on s'en rend compte à l'antenne de la rue Morel Retz, près du Parc de la Colombière. Devant le local, deux files distinctes : l'une pour les personnes qui veulent s'inscrire, l'autre pour celles qui viennent chercher des denrées. Selon les bénévoles, il y a déjà 350 inscrits pour cette campagne - un chiffre qui va augmenter, puisque les inscriptions continuent. Ils remarquent davantage de jeunes, des étudiants, des familles. "Les gens viennent parce qu'ils n'ont plus de travail, résume Maryse, responsable adjointe de cette antenne des Restos. Les intérims, ceux qui travaillaient à mcdo, ils ne travaillent plus donc il viennent. Ils ont faim". 

REPORTAGE - à Dijon, toujours plus d'inscrits aux Restos du Cœur

Les bénévoles d'adaptent à la crise 

Avec la pandémie, la distribution des colis s'en trouve modifiée. Les années précédentes, les bénéficiaires entraient dans le local, accompagnés d'un bénévole, pour récupérer les victuailles. Avec le coronavirus, ils sont contraints de faire la queue dehors, à l'extérieur. "On espère pouvoir trouver une solution pour les faire rentrer parce qu'il va faire froid, là on n'a pas encore la protection des plexiglas", regrette une bénévole. "On n'a plus le même contact, on ne se parle plus", déplore une autre, pour qui la chaleur humaine vaut autant que celle d'un repas. Les inscriptions en revanche continuent de se faire à l'intérieur. 

Ce que change la crise sanitaire pour les bénévoles

Les bénévoles remplissent les caisses et les sortent ensuite pour les apporter aux bénéficiaires
Les bénévoles remplissent les caisses et les sortent ensuite pour les apporter aux bénéficiaires © Radio France - Adrien Beria
Les bénévoles s'activent pour que les bénéficiaires ne patientent pas trop dans le froid
Les bénévoles s'activent pour que les bénéficiaires ne patientent pas trop dans le froid © Radio France - Adrien Beria
-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess