Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Retour à Epinal de la 5eme compagnie du 1er régiment de tirailleurs, après une mission de 4 mois en Guyane française.

mercredi 25 juillet 2018 à 17:02 Par Hervé Toutain, France Bleu Sud Lorraine

Les 140 hommes et femmes de la 5eme compagnie du 1er régiment de tirailleurs, de retour à Epinal. Pendant 4 mois, ils ont participé à la mission "Harpie" de lutte contre l'orpaillage clandestin en Guyane Française. Une dizaine d'hommes ont été légèrement blessés, et une trentaine de sites démantelés

Messaoud le bélier mascotte du régiment et le capitaine Loïc, chef de la 5eme compagnie
Messaoud le bélier mascotte du régiment et le capitaine Loïc, chef de la 5eme compagnie © Radio France - Hervé Toutain

Épinal, France

La 5eme compagnie du 1er régiment de tirailleurs est de retour à Epinal (Vosges) ce mercredi 25 juillet. Pendant 4 mois, les membres de la compagnie ont lutté contre les orpailleurs clandestins en Guyane française. 140 hommes et femmes engagés dans la mission de renfort "Harpie". Un engagement physique et mental total, dans l'environnement hostile de la forêt équatoriale.

Sur les 4 mois de la mission, les soldats en ont passé trois dans dans la jungle. Les engagements ont été fréquents. Une dizaine d'hommes ont été légèrement blessés et une trentaine de sites démantelés. Des stocks d'or et de mercure ont été saisis. 

Un retour très attendu par les familles

Dans l'enceinte de la caserne Varaigne, quelques familles attendent. Dans les bras des mères, des enfants impatients. 

Les familles des soldats attendent - Radio France
Les familles des soldats attendent © Radio France - Hervé Toutain

"Etre mariée à un soldat, ce n'est pas toujours facile", avoue une jeune femme. Les missions de plusieurs mois sont longues, même pour des familles habituées à ces départs au bout du monde. Et que dire des jeunes enfants, privés ainsi de leur père ou de la mère ? Un sacerdoce au service du pays qui coûte aux êtres chers.