Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retour en classe à 100% des élèves de 4ème et de 3ème : la PEEP demande une préparation intensive au brevet

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Retour en classe pour les collégiens de 4ème et de 3ème, et angoisse pour les parents. Alors que la demi-jauge ne s'applique plus à partir de cette semaine, la PEEP, fédération de parents d'élèves, demande une préparation intensive pour les collégiens qui vont passer le brevet.

Les collégiens de 4ème et de 3ème vont faire leur retour en classe sans jauge réduite.
Les collégiens de 4ème et de 3ème vont faire leur retour en classe sans jauge réduite. © Maxppp - Jean-Marc Loos.

Les collégiens de 4ème et de 3ème vont faire leur retour en classe à 100% cette semaine. Fini la jauge réduite pour la Loire et d'autres départements où la mesure était entrée en vigueur. "Une excellente nouvelle", selon Zihar Zayet, secrétaire générale de la PEEP, la fédération de parents d'élèves, et président de la PEEP à Saint-Étienne, qui était l'invitée de France Bleu Saint-Étienne Loire ce lundi.

"Il y a de l'angoisse chez les parents des élèves qui passent le brevet", explique Zihar Zayet. "Sur chaque établissement la préparation est différente, donc ce retour en classe est une bonne chose. On souhaite qu'il y ait une préparation intensive pour les élèves de 3ème."

En revanche, la règle de la demi-jauge reste en vigueur pour les lycéens. "Au niveau national tout rouvre", confie dans un premier temps la présidente locale de la fédération de parents d'élèves. "Après, peut-être que le but est de prévenir les éventuelles contaminations pour les élèves de première et de terminale au moment des examens." La PEEP, qui regrette néanmoins le maintien de certaines épreuves écrites et du grand oral du bac. "Ce grand oral aurait mérité une réelle préparation, donc il y a une peur de cette épreuve, même si le ministre a demandé de la bienveillance aux enseignants."

RÉÉCOUTER - Zihar Zayet, secrétaire générale de la fédération de parents d'élève PEEP.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess