Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Retour (presque) à la normale dans les crèches du Gard ce lundi

Par

Le retour (presque) à la normale dans les crèches du Gard et de la Lozère. Elles ont rouvert le 11 Mai dernier en mode "dégradé". Ce lundi, c'est la réouverture pour tout le monde avec un protocole "assoupli" mais la prudence reste de mise.

Une belle histoire à la crèche les grands pins du CHU de Nîmes Une belle histoire à la crèche les grands pins du CHU de Nîmes
Une belle histoire à la crèche les grands pins du CHU de Nîmes © Radio France - Ludovic Labastrou

Le retour (presque) à la normale dans les crèches du Gard et de la Lozère. Elles ont rouvert le 11 Mai dernier en mode "dégradé". Ce lundi, c'est la réouverture pour tout le monde (avec des précautions d'usages, comme le port du masque pour les personnels et les parents à la dépose des enfants). L'entreprise Vivadom gère 5 crèches, 2 à Caissargues, 1 à Saint Ambroix et 2 autres à Nîmes. Parmi elles une qui n'a jamais fermé pendant le confinement, celle située sur le CHU de Nîmes, la crèche les grands pins réservée aux personnels soignants sur le pont.

Publicité
Logo France Bleu
loading

On nous a retiré une belle épine du pied

La crèche durant la crise Covid 19 n'a accueilli qu'une trentaine de ses 60 enfants habituels. Située sur le site du CHU de Nîmes, elle a été un élément de tranquillité incontournable pour les personnels soignants. Les 24 personnels (équipes tournantes) se sont adaptés aux mieux pour soulager des parents d'enfants occupés à soigner la population.

loading

Nous sommes habitués aux gestes barrières, on va continuer

Les règles d'accueil dans les crèches et celle des grands pins de Nîmes sont assouplies. Port du masque obligatoire pour les parents qui déposent les enfants, pour les personnels qui les reçoivent. Après compliqué de maintenir le port du masque avec des enfants très jeunes (de deux mois à 6 ans) mais chacun des groupes constitués restera séparé des autres. L'idée ne pas oublier que le virus circule toujours, enfants et personnel se lavant par exemple les mains  le plus souvent possibles. "on a appliqué drastiquement les gestes barrières durant le confinement, on s'y est habitué" dit la directrice Mathilde Printignac "on continuera".

loading
Renaud, Rudy et Laetitia, utilisateurs de la crèche les grands pins. © Radio France - Ludovic Labastrou
Mathilde Printignac, directrice des grands pins à Nîmes. © Radio France - Ludovic Labastrou

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu