Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En 2020, la Haut-Savoyarde Emma Danglard a découvert la scène et est prête pour enregistrer un premier album

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

À 16 ans, Emma Danglard, originaire de la Giettaz en Haute-Savoie, chante et joue du piano, de la guitare, de l'harmonica... En 2020, elle a fait ses premiers concerts. Et, d'ici quelques semaines, elle souhaite sortir son premier album. Une jeune fille qui se veut différente et solidaire.

Emma Danglard a fait sa première vraie scène aux Musicales de Conflans, à Albertville, cette année.
Emma Danglard a fait sa première vraie scène aux Musicales de Conflans, à Albertville, cette année. - Emma Danglard

Du piano, de la guitare, de l'accordéon, du ukulélé, de l'harmonica, et bientôt du violon... Ajoutez à cette longue liste d'instruments le chant et voici Emma Danglard. Âgée de 16 ans, sa vie tourne autour de la musique. "Quand je rentre du lycée, le vendredi soir, je me mets dans mon studio - un petit studio fait maison - et j'enregistre une chanson pendant le week-end". 

Cette année, en juillet, elle a fait sa première vraie scène aux Musicales de Conflans, à Albertville. "C'était impressionnant,  il y avait beaucoup de monde. Après ça, tout s'est enchaîné... J'ai eu pas mal de contacts de restaurateurs locaux, de la région albertvilloise, qui m'ont proposé de faire des petits concerts lors de repas. Ça s'est super bien aussi", raconte-t-elle d'une voix enthousiaste.

"Je ne me fixe pas vraiment d'objectif. Je me dis :  tu t'amuses !" 

Emma aimerait faire de la musique son métier, mais rien ne presse. "Je ne me fixe pas vraiment d'objectif. Je me dis : 'bon Emma, tu te mets dans ton studio, tu fais ce que tu fais et tu t'amuses !" Même si la jeune originaire de Haute-Savoie prévoit d'enregistrer son premier album, une dizaine de ses compositions, dans les prochaines semaines

"Je pose ma différence"

Emma a une santé fragile. Juste avant les fêtes, elle a dû être hospitalisée à cause du coronavirus. Une tumeur, bénigne, la rend sourde d'une oreille. Ça complique la vie de la jeune musicienne. "Quand je chante, il y a toujours des moments où c'est plus compliqué, où j'ai des acouphènes, des vertiges... mais je reste quand même debout. Tant que je peux faire de la musique, je me dirai que tout va bien."

Pour elle, la musique est un besoin. La chanson solidaire est son leitmotiv. Quand elle a joué à Châtel cette année, c'était pour l'association Hugo, qui lutte contre le harcèlement scolaire. "J'ai été victime d'harcèlement scolaire. La musique, ça a été ma thérapie. D'ailleurs les chansons, que j'ai composées, elles parlent très très souvent de l'entraide, de ne pas rester seul. Parce que c'est vraiment des moments que j'ai vécu petite." 

Pour les sinistrés de la tempête Alex

Sa dernière chanson, elle l'a chantée pour les sinistrés de la tempête Alex, dans les Alpes Maritimes. "L'auteur du Soldat Rose, Pierre-Dominique Burgaud, m'a proposé une chanson qui s'appelle Où va l'amour... Et cette chanson reprend beaucoup le thème de l'orage et de la tempête. Alors je me suis dit qu'il fallait en faire quelque chose ! Je l'ai enregistrée en octobre au studio du lac et je l'ai publiée sur les réseaux sociaux il y a trois semaines." La musique, transformée en clip, est accompagnée d'une cagnotte qui a déjà rapporté 600 euros

Choix de la station

À venir dansDanssecondess