Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Chômage, cantines, retraites, prix du tabac : tout ce qui change en ce 1er novembre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Comme chaque début de mois, plusieurs changements ont lieu en ce 1er novembre. Du prix du gaz en passant par l'épargne retraite et l'accès à l'indemnisation chômage : France Bleu vous récapitule tout ce qui change à partir de ce vendredi.

Les pensions complémentaires des anciens salariés du privé sont revalorisées de 1% ce 1er novembre.
Les pensions complémentaires des anciens salariés du privé sont revalorisées de 1% ce 1er novembre. © AFP - HARALD SCHNEIDER

Chaque début de mois apporte son lot de changements et de nouvelles réglementations. Francebleu.fr fait le point sur tout ce qui change à partir de ce vendredi 1er novembre 2019. 

Nouvelles règles pour les indemnisations chômage

De nouvelles règles d'indemnisation entrent en vigueur à partir de ce 1er novembre :

- pour ouvrir des droits, il faudra désormais avoir travaillé six mois sur les 24 derniers mois, contre quatre sur les 28 derniers mois auparavant.

- le seuil permettant un rechargement des droits, lorsqu'on travaille pendant sa période de chômage, sera également de six mois contre un mois aujourd'hui.

- les salariés qui avaient un revenu du travail supérieur à 4.500 euros brut par mois verront leur indemnisation réduite de 30% au début du 7e mois d'indemnisation, avec un plancher à 2.261 euros net. Les premiers salariés touchés le seront donc en mai.

- les travailleurs indépendants bénéficieront eux d'une allocation forfaitaire (800 euros par mois pendant six mois) en cas de liquidation judiciaire. L'activité devra avoir généré un minimum de 10.000 euros par an sur les deux dernières années avant la liquidation.

- l'indemnisation s'ouvre légalement aux salariés démissionnant en vue d'un projet professionnel et ayant travaillé de manière continue depuis cinq ans. Ce projet sera évalué par une "commission paritaire interprofessionnelle" (qui succède aux Fongecif mais ne sera opérationnelle qu'en 2020). En cas d'acceptation, le salarié aura six mois pour déposer une demande d'allocation chômage.

Par ailleurs, un "journal de la recherche d'emploi" numérique va être expérimenté en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val-de-Loire.

  - Visactu
© Visactu

Augmentation des prix du gaz

Après avoir baissé en octobre, les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie à quatre millions de foyers français, vont augmenter de 3% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er octobre 2019.

Dans le détail, cette augmentation tarifaire sera de 0,8% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,8% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 3,2% pour les foyers qui se chauffent au gaz. Selon une délibération de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), "depuis le 1er janvier 2019, ces tarifs ont baissé en tout de 11,5% et de 10,7% depuis 2015."

  - Visactu
© Visactu

Revalorisation de l'allocation adulte handicapé 

Ce 1er novembre, l'allocation adulte handicapé (AAH) est revalorisée de 40 euros, passant ainsi de 860 euros à 900 euros par mois pour une personne seule. Le plafond de ressources des personnes en couple pouvant prétendre à cette allocation est en revanche abaissé. D'après les calculs du gouvernement, quelque 67.500 personnes handicapées en couple ne profiteront donc pas de la revalorisation.

Versée sous conditions de ressources, l'allocation adulte handicapé est perçue par 1,2 million de personnes dont 270.000 sont en couple selon le secrétariat d'État chargé des Personnes handicapées.

La "complémentaire santé solidaire" remplace la CMU et l'ACS

La "complémentaire santé solidaire", dédiée aux plus défavorisés, remplace à partir de ce 1er novembre deux aides publiques sous-utilisées : la CMU-C et l'ACS.

Comme la CMU, cette nouvelle complémentaire reste gratuite avec le même niveau de remboursement, pour un célibataire gagnant moins de 746 euros par mois, ou un couple avec enfant en dessous de 1.343 euros.

Pour la population éligible à l'ACS (moins de 1.007 euros pour un célibataire, 1.813 euros pour un couple avec enfant), cette mesure est présentée comme une "simplification" : les garanties seront alignées sur celles de la CMU-C, moyennant une "participation financière" croissante avec l'âge. Il leur en coûtera ainsi 8 euros par mois jusqu'à 29 ans, 14 euros entre 30 et 49 ans, 21 euros entre 50 et 59 ans, 25 euros entre 60 et 69 ans, et 30 euros à partir de 70 ans (sauf en Alsace-Moselle, où les sommes seront divisées par trois).

Fin juin, 7,1 millions de personnes bénéficiaient de la CMU et l'ACS. L'objectif de la réforme est de toucher entre 9,5 et 12,1 millions de personnes.

Les pensions complémentaires des anciens salariés du privé revalorisées de 1%

Après quatre années de gel et une maigre augmentation en 2018, les pensions complémentaires des anciens salariés du privé sont revalorisées de 1% ce 1er novembre, conformément à l'inflation prévue pour 2019.

En mai, les organisations syndicales et patronales gestionnaires de ce régime avaient trouvé un accord garantissant une hausse au moins du niveau de l'inflation jusqu'en 2022.

Début de la trêve hivernale

Ce 1er novembre signe le début de la trêve hivernale. Jusqu'au 31 mars, un locataire ne peut pas être expulsé pour des impayés sauf exceptions strictement prévues par la loi.

  - Visactu
© Visactu

Hausse des prix du tabac

Alors que débute le mois sans tabac, le prix du paquet de cigarettes va augmenter d'environ 50 centimes. Parmi les marques du groupe Philip Morris, le paquet de Winston (paquet souple) passe de 8,50 euros à 9 euros, celui de Camel filtre atteint 9,10 euros contre 8,60 euros auparavant et celui de Marlboro Red, qui coûtait 8,80 euros, s'établit à 9,30 euros. Chez Japan Tobacco International, le prix des Camel sans filtre passe à 9,10 euros contre 8,60 euros.

Il s'agit de la neuvième révision des prix du tabac depuis l'arrivée du gouvernement Macron en mai 2017, après quatre années de stabilité. L'exécutif vise un paquet à 10 euros fin 2020 afin de réduire la consommation de tabac en France.

  - Visactu
© Visactu

Menu végétarien une fois par semaine dans les cantines

À compter de ce vendredi, les cantines ont l'obligation de proposer au moins un menu végétarien une fois par semaine aux enfants.

Le carnet de tickets RATP plus cher

Le prix du carnet de tickets en papier RATP augmente de deux euros et coûte désormais 16,90 euros. Le but est d'inciter les voyageurs à passer au numérique.

  - Visactu
© Visactu
  - Visactu
© Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu