Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La réforme des retraites

Réforme des retraites : "le 49.3 est un constat d'échec de la classe politique" pour la CFDT

-
Par , France Bleu Provence

Stéphane Mollet, secrétaire général de la CFDT en PACA était notre invité ce mardi dans la matinale de France Bleu Provence. Le syndicat ne se joint pas au rassemblement malgré l'appel à la mobilisation suite au passage en force de la réforme des retraites avec le 49.3.

Stéphane Mollet, secrétaire général de la CFDT en PACA était notre invité ce mardi dans la matinale de France Bleu Provence.
Stéphane Mollet, secrétaire général de la CFDT en PACA était notre invité ce mardi dans la matinale de France Bleu Provence. © Radio France - Virginie Vandeville

" Nous sommes mobilisés depuis le 17 décembre mais nous ne participons pas au rassemblement ce mardi contre le 49.3" précise Stéphane Mollet, secrétaire général de la CFDT en PACA. Il était l'invité de la matinale de France Bleu Provence. Ce mardi, la CGT a appelé à la mobilisation à Marseille, en présence de Philippe Martinez.

Le passage en force de la réforme des retraites par l'article 49.3 de la Constitution, annoncé dimanche par le Premier ministre "est un constat d'échec de la classe politique", assure Stéphane Mollet. "On est face aussi  à une partie de la classe politique qui a rendu le 49.3 inévitable avec des amendements stériles qui ont été proposés et qui ont clos le débat. Donc ce n'est pas étonnant d'en arriver là". 

Des actions encore possibles pour se faire entendre

Ces dernières semaines, la CFDT assure avoir multiplié les courriers auprès des députés, des parlementaires mais également des rencontres dans les Bouches-du-Rhône et du Var. Une chance encore de peser pour le syndicat : " faire du lobbying auprès des sénateurs pour faire évoluer le texte". 

Une texte non conforme aux enjeux sociaux

La CFDT compte mettre la pression sur quelques points de la réforme : " la pénibilité notamment sur la sécurisation des transitions d'un régime à l'autre, la pension minimale à 85% du SMIC dès 2022 et une majoration par enfant forfaitisée". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu