Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : La réforme des retraites

Retraites : le régime spécial des évêques raconté par l'évêque de Bayeux-Lisieux

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Lui n'est pas concerné par la réforme des retraites puisqu'il devrait partir se reposer dans quelques mois : l'évêque de Bayeux-Lisieux, Monseigneur Jean-Claude Boulanger. À bientôt 75 ans, le religieux se prépare. L'évêque relève de l'un des 42 régimes spéciaux et touche une pension depuis 10 ans.

L'évêque de Bayeux-Lisieux, Monseigneur Jean-Claude Boulanger, prépare son dernier Noël en Normandie. Le religieux, qui a d'abord officié pendant neuf ans dans l'Orne puis à partir de 2010 dans le Calvados, espère redevenir un simple prêtre dans le Pas-de-Calais, son département d'origine. Le pape François doit d'abord donner son accord pour le laisser partir en retraite dans quelques mois. Mais à 74 ans, il touche déjà une pension depuis une dizaine d'années. En plein mouvement de contestation de la réforme des retraites, France Bleu Normandie l'a interrogé sur son régime de retraite. 

Nous avons un régime spécial

"Nous cotisons, nous avons un régime spécial et nous avons notre retraite à 65 ans. Mais le Pape demande que nous prenions véritablement notre retraite à partir de 75 ans. C'est-à-dire, dès 65 ans, nous ne cotisons plus et nous avons un traitement qui est versé par une caisse spéciale, la Cavimac (Caisse d'assurance vieillesse, invalidité et maladie des Cultes) et une mutuelle, la mutelle Saint-Martin." 

Concernant le montant de la retraite, l'évêque estime qu'elle est d'environ 1.000 euros. "Mais nous avons l'avantage quand même, il faut le reconnaître, que bien souvent nous ne payons pas de loyer ou un loyer de 120 à 150 euros et que nous avons aussi quelques avantages en nature. Donc en gros, nous sommes au niveau du SMIC." Monseigneur Jean-Claude Boulanger ne sera pas concerné par la réforme, qui entrera en application à partir de la génération 1975, et ne s'est pas trop penché sur le sujet. "Je ne sais pas si nous allons entrer dans le régime universel, je n'en sais rien, s'interroge l'évêque, avant de conclure avec le sourire, en tout cas, chez les prêtres, il n'y a pas de manifestations pour l'instant !".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess