Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La réforme des retraites

Réforme des retraites : un millier de manifestants à Montpellier contre le 49.3

-
Par , France Bleu Hérault

À Montpellier, un millier de manifestants ont défilé ce lundi en fin d'après-midi contre l'usage du 49.3 pour faire passer la réforme des retraites.Un nouveau rassemblement est prévu mardi devant la permanence du député La REM Patrick Vignal.

Un millier de manifestants ont défilé depuis la CPAM jusqu'à la préfecture contre l'usage du 49.3 pour faire passer la réforme des retraites
Un millier de manifestants ont défilé depuis la CPAM jusqu'à la préfecture contre l'usage du 49.3 pour faire passer la réforme des retraites © Radio France - Salah Hamdaoui

"49.3, un acte lâche, indigne, violent", le titre du tract de la CGT est sans équivoque. Un bon millier de personnes ont répondu à l'appel du syndicat et sont venues manifester ce lundi en fin d'après-midi à Montpellier contre le recours au 49.3 pour faire passer la réforme des retraites. Le cortège est parti de la CPAM, cours Gambetta, pour se rendre devant la préfecture. 

"Du foutage de gueule" pour cette salariée de l'Assurance maladie, "passage en force et acte de provocation supplémentaire" selon un responsable syndical, "je ne conçois pas que les gens ne se réveillent pas suite à ça" assène un employé de la Répression des fraudes. Même si  la plupart garde en travers de la gorge l'annonce faite samedi à l'issue du Conseil des ministres, certains respectent cette disposition qui reste une disposition prévue par la loi.

Ce militant du syndicat Solidaires, lui, aurait aimé que les députés aient le temps de débattre de cette réforme "si importante". Il se rappelle que quand il y a eu "la privatisation de GdF ou pour le mariage pour tous, les débats ont duré beaucoup plus longtemps".

Ce mardi, une nouvelle action est prévue. D'abord un rassemblement devant la permanence du député LaREM et candidat à la mairie de Montpellier, Patrick Vignal. Et ensuite direction l'Hôtel de ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu