Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rétro 2015 : l'accueil des réfugiés dans les Pyrénées-Orientales

mardi 29 décembre 2015 à 7:00 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon

Les Pyrénées-Orientales ont été sollicitées à l'automne pour accueillir quatre familles de réfugiés Syriens.

La famille est installée dans un appartement fourni par la ville d'Argelès
La famille est installée dans un appartement fourni par la ville d'Argelès © Radio France - Sébastien Berriot

Pyrénées-Orientales, France

Comme tous les départements français, les Pyrénées-Orientales ont été sollicitées pour accueillir des familles de réfugiés fuyant la Syrie. De nombreuses communes se sont portées volontaires. Au final, quatre familles se sont installées à Pézilla la Rivière, Argelès sur mer et Sainte Marie.

Reportage de Sébastien Berriot

C'est la Croix Rouge qui a été sollicitée pour organiser l'accueil de ces familles dans les Pyrénées-Orientales. Le directeur de l'action sociale de l'association, David Rogala était l'invité ce mardi de France Bleu Roussillon. "L'intégration se passe très bien, ces familles commencent à prendre leurs repères. Cela représente 17 personnes dont sept de moins de cinq ans, des Syriens et des Irakiens."

"C'est la préfecture qui a été pilote et a sollicité les communes. Nous avons mis un travailleur social pour les aider, et notamment les guider sur leurs droits. On leur a ouvert des comptes par exemple pour pouvoir toucher des aides. La difficulté, ce sont les documents administratifs. Mais aujourd'hui elles sont bien intégrées dans la population, nous n'avons aucun retour négatif, les enfants sont un lien facilitant. C'est une opération qui force l'admiration."

David Rogala, directeur de l'action sociale de la Croix Rouge

À lire aussi