Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

RETRO 2017 en Franche-Comté : la refonte des rythmes scolaires

-
Par , , France Bleu Besançon
Franche-Comté, France

La refonte des rythmes scolaires, un sujet qui a marqué la Franche-Comté cette année. Les parents franc-comtois ont eu l'occasion dans plusieurs communes, de donner leur avis sur l'éventuel retour à la semaine de 4 jours.

Près de la moitié des écoles de Haute Saône sont repassées à la semaine de 4 jours à la rentée 2017.
Près de la moitié des écoles de Haute Saône sont repassées à la semaine de 4 jours à la rentée 2017. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

C'est un sujet qui a fait couler beaucoup d'encre cette année... Et un sujet qui reste d'ailleurs d'actualité : le retour à la semaine de 4 jours pour les élèves du 1er dégré. Et cette refonte a mobilisé la Franche-Comté.

En Haute-Saône, près de la moitié des écoles sont repassés à la semaine de 4 jours à la rentrée 2017. Fin juin, la communauté de communes du pays riolais, puis la communauté du pays de Luxeuil, se sont prononcées en faveur de cette modification des rythmes scolaires. 

Dans le Doubs, le flou régnait encore au printemps. A Besançon, les habitants se sont finalement prononcés assez récemment. Le 10 décembre, 57 % des votants bisontins ont voté pour le retour à la semaine de 4 jours. Mais il s'agissait d'une simple consultation. Les conseils d'écoles doivent également faire remonter leur choix. Le conseil municipal délibérera ensuite afin de solliciter ou non une dérogation auprès de l'inspection académique.  Au final c'est le Dasen qui aura le dernier mot. Décision attendue en février ou mars 2018. 

Rétro 2017 : Anne Fauvarque revient sur le dossier des rythmes scolaires en Franche-Comté

Choix de la station

À venir dansDanssecondess