Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

RÉTRO 2017 - La belle aventure du SOC Rugby

-
Par , , France Bleu Pays de Savoie
Chambéry, France

La belle aventure sportive de cette année 2017 c'est celle des rugbymens de Chambéry. Le SOC est passé tout près de la montée en ProD2. Les Savoyards ont finalement échoué assez logiquement en finale de Fédérale 1 sur la pelouse de Nevers mais cette année a bien marqué un tournant pour le club.

Après une victoire en match aller face à Nevers le 5 mai, le SOC Rugby est battu en finale retour à Nevers. Oubliée la montée en ProD2
Après une victoire en match aller face à Nevers le 5 mai, le SOC Rugby est battu en finale retour à Nevers. Oubliée la montée en ProD2

Le SOC Rugby n'a pas tout perdu lors de la finale de Fédérale 1 face à Nevers en mai dernier

Une finale perdue  tout près du but

En 2017, les rugbymen chambériens du SOC sont passés tout près de la montée en ProD2. Le 5 mai dernier, le stade municipal de Chambéry , toujours aussi vétuste, est plein à craquer pour le match aller de la finale de Fédérale 1 face à Nevers. Ce soir là le SOC l'emporte de neuf points. Chambéry l'outsider n'a jamais été aussi près du deuxième échelon du rugby professionnel, près de 40 ans après l'avoir quitté. Une semaine plus tard en match retour dans la Nièvre, c'est Nevers qui s'envole en ProD2.

Le SOC a gagné un gros coup de projecteur sur le rugby chambérien

Mais la saison est belle et l'ailier Sofian Klouchy relativise : "C'est pas une fin en soi, au contraire faut que ce soit une continuité. J'espère que les collectivités, la mairie seront derrière nous et que ça va être un gros coup de projecteur pour la ville et le rugby chambérien". 

En fait à la fin de cette finale à Nevers, les dirigeants sont presque soulagés: ils ont un an de plus pour réussir la métamorphose. Ils savent que Chambéry aurait eu du mal structurellement à survivre en Pro D2. Mais le club a posé des jalons même si le budget est toujours de deux millions d'euros, et même si les subventions publiques n'augmentent pas.

On sent bien qu'en 2017, un cap a été franchi : le stade se met aux normes avec des loges en bord de pelouse, des panneaux électroniques. Désormais le président Yves Garçon ne cache plus ses ambitions : " Tout ce qu'on fait maintenant va nous aider si on monte l'année prochaine. Chambéry est en train de se mettre en rang pour changer de dimension".

Rendez-vous au printemps pour une deuxième chance. A la trêve Chambéry est deuxième de la poule d'accession à cinq points du leader Aix-en-Provence.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess