Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

RÉTRO - La crise des migrants

vendredi 1 janvier 2016 à 5:00 Par Marie-Coralie Fournier et Typhaine Morin, France Bleu Poitou

Chaque jour pendant les vacances de Noël, France Bleu Poitou vous propose une rétrospective de l'année. Ce vendredi, on s'intéresse à la crise des migrants qui secoue l'Europe. Elle a des répercussions dans le Poitou.

Des migrants arrivent sur la plage de Lesbos, en Grèce
Des migrants arrivent sur la plage de Lesbos, en Grèce © Maxppp

Le 19 avril 2015, 800 clandestins meurent dans le naufrage de leur bateau au large de la Libye. Et ce genre de drame se multiplie en Méditerranée, alors que les migrants affluent vers l'Europe. La jungle de Calais s'agrandit. A Poitiers, les mineurs sans papier sont de plus en plus nombreux, le département lance même un appel à l'aide pour les accueillir.

Le 2 septembre, cette crise prend un tournant : l'Europe découvre la photo d'un garçon syrien de 3 ans, échoué sur une plage en Turquie. Aylan Kurdi est mort noyé, alors que sa famille tentait de rejoindre l'Europe. L'image choque et pousse les chefs d'Etats européens à ouvrir les frontières. Certains élus locaux suivent le mouvement. Dans les Deux-Sèvres, la députée Delphine Batho appelle à accueillir des réfugiés.

RÉTRO - La crise des migrants

Solidarité et confusion

Plusieurs communes se disent alors prêtes à héberger des migrants. Des particuliers, des paroisses ou des associations également. Les réunions se multiplient, avec une certaine confusion. Et les familles réellement accueillies ne sont pas aussi nombreuses que prévu. 

Le 29 septembre, nouvel épisode marquant dans le Poitou : onze clandestins dont trois enfants sont découverts entassés entre des palettes dans un camion, sur la nationale 10 près de Vivonne. C'est le chauffeur routier russe qui les entend tambouriner à l'arrière. Pris en charge par les autorités, impossible de savoir ce qu'ils sont devenus.

LIRE AUSSI ►► Vienne : les onze migrants retrouvés près de Vivonne pris en charge pour la nuit

Pendant ce temps, l'accueil des réfugiés continuent de s'organiser. Le 10 novembre, 33 migrants de Calais arrivent à Poitiers. Ils seront hébergés à Poitiers jusqu'au mois de janvier, au moins.