Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Reuilly : la ville manque de pompiers volontaires

dimanche 28 octobre 2018 à 17:33 Par Simon Soubieux, France Bleu Berry

La caserne de Reuilly compte 24 pompiers volontaires. Mais les disponibilités des uns et des autres ne permettent pas d'assurer une présence continue, notamment la journée. Depuis le début de l'année, la caserne n'a pas pu intervenir lors de 40 appels, par manque d'effectif.

La maire de Reuilly va proposer une bourse au permis, pour attirer les jeunes vers les sapeurs-pompiers.
La maire de Reuilly va proposer une bourse au permis, pour attirer les jeunes vers les sapeurs-pompiers. © Radio France - Simon Soubieux

Reuilly, France

La commune de Reuilly est à la recherche de pompiers volontaires. La caserne de la ville compte uniquement des volontaires. Ils sont aujourd'hui 24. Mais les disponibilités des uns et des autres ne permettent pas d'assurer une présence continue, notamment la journée. Depuis le début de l'année, quarante appels de citoyens n'ont trouvé personne à Reuilly. "La journée, c'est très compliqué... _La caserne est souvent vide_. Tout le monde a des métiers prenant", constate Stéphane Joly, le responsable de la caserne. 

"Si cela continue, nous pourrions arriver à des situations critiques." Stéphane Joly, le responsable de la caserne de Reuilly

"Quand il n'y a personne à la caserne de Reuilly, l'appel est envoyé à la caserne la plus proche, ou plutôt la moins éloignée.", explique le colonel Sarrazin, le numéro 2 des pompiers de l'Indre. "En général, c'est les sapeurs-pompiers d'Issoudun qui s'empare du dossier. Mais pour arriver, ils mettent au minimum vingt minutes.

Une bourse au permis pour attirer les jeunes 

Un délai beaucoup trop long pour Stéphane Joly : "Il ne faut pas se voiler la face. La plupart des interventions se jouent à la minute près. Si les pompiers arrivent dix ou quinze minutes trop tard, on pourrait un jour arriver à une situation critique.

La maire de Reuilly, Nadine Bellurot, a conscience de cette situation. Elle va mettre en place une bourse au permis. Le principe est simple : la ville va donner 350 euros aux jeunes qui souhaitent passer le permis de conduire. En échange, ils auront l'obligation de se former aux premiers secours. "On espère faire naître des vocations", explique-t-elle.