Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Réveillon de la Saint-Sylvestre : comment rentrer chez soi en toute sécurité en Indre-et-Loire ?

lundi 31 décembre 2018 à 6:06 Par Yvan Plantey, France Bleu Touraine

Si vous prenez le volant pour cette soirée du Nouvel An, voici quelques réflexes à suivre !

Des bracelets seront distribués à chaque Sam à l'entrée des discothèques pour éviter tout cas d'alcoolémie au volant.
Des bracelets seront distribués à chaque Sam à l'entrée des discothèques pour éviter tout cas d'alcoolémie au volant. © Radio France - Alexandre Lepère

2018 se termine dans quelques heures, et pour cette dernière soirée de l’année, vous vous préparez certainement à emprunter les routes du département pour fêter le réveillon. Parmi les réjouissances à venir, l’alcool, qui va couler à flots. Selon une étude des associations Attitude Prévention et Prévention Routière, 87% des Français ont d’ailleurs prévu de boire au moins quatre verres, soit deux fois la limite autorisée, fixée à 0,5 gramme par litre de sang pour les conducteurs dépassant les trois ans de permis. En Indre-et-Loire, une quarantaine de gendarmes de l’escadron de la sécurité routière seront sur le bord des routes, répartis sur 5 endroits différents, pour des contrôles d’alcool et de stupéfiants. Alors, afin d’être en règle, autant prendre ses dispositions avant !

Bien choisir son Sam

Présent depuis 20 ans, le Sam tarde à entrer dans les mœurs. Selon la même étude, seuls 44% des Français ont déjà prévu un capitaine de soirée pour le trajet du retour. Pourtant, rien de plus simple que les réseaux sociaux pour s’organiser. Près de Tours, Nathan a directement demandé sur Facebook à ses amis de prévoir un Sam, logo à l’appui. “J’ai déjà vu des amis qui ont eu des problèmes avec l’alcool en reprenant la voiture après nos soirées", précise cet étudiant de 23 ans. 

Comme le montre cette capture d'écran, Nathan a utilisé Facebook pour alerter ses invités sur la nécessité de choisir un Sam avant de partir. - Radio France
Comme le montre cette capture d'écran, Nathan a utilisé Facebook pour alerter ses invités sur la nécessité de choisir un Sam avant de partir. © Radio France - © Radio France - Alexandre Lepère

Suivre les recommandations

Toujours pour bien identifier chaque Sam, les patrons des discothèques ont également prévu des bracelets à l’entrée de leurs établissements. Par exemple, au Pym’s, avenue de Grammont, une boisson sans alcool leur sera offerte à l’entrée. Des affiches placardées sur les murs mettront à l’honneur “Mr and Mrs Sam”. “Ce sont eux les rois de la soirée, ils ont la mission de ramener tout le monde chez soi”, rappelle Samuel Partouche, gérant de la discothèque installée depuis 35 ans à Tours. À tout moment de la soirée, chacun aura la possibilité d’évaluer son alcoolémie avec un éthylotest automatique. En fin de soirée, le personnel de l’établissement proposera aussi aux conducteurs de souffler dans le ballon avant de repartir.

Cet éthylotest automatique installé au sein de la discothèque le Pym's à Tours pourra être utilisé par chaque Sam, à n'importe quel moment de la soirée - Radio France
Cet éthylotest automatique installé au sein de la discothèque le Pym's à Tours pourra être utilisé par chaque Sam, à n'importe quel moment de la soirée © Radio France - © Radio France - Alexandre Lepère

Attention à l'excès de confiance !

Le risque ultime pour le Sam ? Une mauvaise estimation des doses d'alcool. La plupart des Français (52%) ne sait ainsi pas combien de temps il est nécessaire pour que les effets de l’alcool disparaissent. Pour éliminer, il faut compter environ deux heures par verre absorbé. Or, certains conducteurs sous-estiment les doses selon Jean-Michel Hennon, délégué de l’association Prévention routière d’Indre et Loire.

Certains conducteurs désignés se donnent une petite liberté : la limite est de deux verres taille bar. Or, quand vous êtes chez vous, vous aller vous servir plus largement. Et donc, les deux verres peuvent en faire le double !

Au-delà des pilotes désignés, les passagers doivent donc rester attentifs pour surveiller l’état du conducteur avant de repartir.

Et si vous ne pouvez pas reprendre la voiture ?

Tout simplement, laissez votre voiture sur son emplacement de parking !  À Tours, les tramways vous transporteront toute la nuit, avec 1 tram toutes les 30 minutes de minuit à 6h du matin. Le dispositif de bus reste de son côté inchangé. Enfin, sachez que les billets TER Centre-Val de Loire sont au tarif de 4 euros jusqu'à demain soir, pour tous les trajets internes dans le département et dans la région. 

Autant de solutions pour revenir chez soi en toute sécurité et ainsi éviter les drames. 30% des accidents mortels en France en 2017 étaient liés à l'alcool, soit 1.035 morts. En Indre-et-Loire, on espère un bilan aussi satisfaisant que l'an dernier, avec 27 infractions pour conduites sous emprise de l'alcool, mais sans aucun accident mortel.

Alexandre Lepère