Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Revoilà le couvre-feu : "On dirait une ville morte"

-
Par , France Bleu Azur

Le couvre-feu est en vigueur depuis ce mardi soir 20 heures et jusqu'à 6 heures le matin. À Nice, il semble plutôt bien respecté ce premier soir, même si des clients faisaient encore la queue devant certains restaurants ou snacks pour emporter un plat, ce qui n'est pas autorisé.

Le couvre-feu entre en vigueur ce mardi 15 décembre de 20h à 6h du matin - Place Masséna à Nice
Le couvre-feu entre en vigueur ce mardi 15 décembre de 20h à 6h du matin - Place Masséna à Nice © Radio France - Marion Chantreau

Les attestations de déplacements ne sont plus obligatoires en journée, en revanche un couvre-feu est désormais en vigueur jusqu'au 7 janvier pour le moment. Si vous sortez entre 20 heures et 6 heures du matin, il faut être muni d'une attestation et avoir une bonne raison. La pratique sportive n’est pas autorisée, mais il y a des dérogations. L’amende pour non-respect du couvre-feu s’élève à 135 euros. Le couvre-feu sera levé le 24 décembre au soir mais les rassemblements sur la voie publique seront interdits. En revanche le soir du 31 décembre le couvre-feu sera strictement appliqué. 

La confusion autour de la vente à emporter

Durant ce couvre-feu, il est interdit de sortir de chez soi pour récupérer un plat à emporter. Seules les livraisons à domicile sont autorisées en passant par des plateformes en ligne ou les restaurateurs qui livrent. Or, à Nice, il y avait encore du monde devant les snacks, les enseignes de restauration rapide ou autres restaurants qui cuisinent "à emporter". 

reportage

"La ville se vide, c'est triste"

Le centre-ville de Nice s'est vidé quelques minutes avant 20 heures. C'était pourtant le rush des dernières courses Avenue Jean Médecin. Certains avaient même oublié que le couvre-feu entrait en vigueur ce 15 décembre. 

reportage

Il faut se dépêcher désormais dès que la nuit tombe pour admirer les illuminations de Noël à Nice, pas évident pour les familles. 

témoignages

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess