Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Révolte des militaires : "Ils ont raison, notre France s'en va, il faut la sauver", Henri Leroy sénateur LR

-
Par , France Bleu Azur

Henri Leroy est sénateur LR des Alpes-Maritimes. Il réagit à la publication dans l'hebdomadaire Valeurs Actuelles d'une tribune signée par une vingtaine de généraux.

Henri Leroy, sénateur azuréen.
Henri Leroy, sénateur azuréen. © Radio France - France Bleu Azur

Henri Leroy est sénateur LR des Alpes-Maritimes. Il était le grand invité de France Bleu Azur ce mardi matin. La ministre des armées, Florence Parly, a finalement réagit après la publication dans l'hebdomadaire Valeurs Actuelles d'une tribune signée par une vingtaine de généraux, pour la plupart retraités. 

"La France est en danger."

Dans cette tribune, ils dénoncent notamment un "délitement" de la France ou encore "l’islamisme et les hordes de banlieue". Cette tribune "est une insulte jetée à la figure de milliers de militaires", estime la ministre. Pour Henri Leroy, les sanctionner serait une erreur : "Ils sortent de leur devoir de réserve, parce que la France est en danger. Ce n'est pas encore un putsch mais un appel au secours. Ils disent au président de la République : notre France s'en va, essayez de la sauver."

"Je ne rejoindrai jamais Marine Le Pen."

L'assassinat terroriste au commissariat de Rambouillet. Le malaise dans la police qui depuis cinq ans, ne cesse de grandir, ou encore la loi antiterroriste de Gérald Darmanin. Les sujets autour de la sécurité ne manquent pas et font polémique en ce moment. Éric Ciotti, le député niçois, parle d'une "guerre de civilisation" contre les islamistes. 

Henri Leroy, proche d'Éric Ciotti, nous explique que la droite ne penche pas vers l'extrême droite : "Nous Les Républicains sommes très attachés aux valeurs régaliennes. Nous considérons que l'État est capital contrairement à ce que pense Le Rassemblement national. Dans une élection, je signerai un pacte républicain pour faire barrage à l’extrême gauche, comme à l’extrême droite. Je ne serai jamais RN, comme Thierry Mariani".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess