Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rezé lance le premier village de "tiny houses" de France

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Venues d'Amérique du nord, les "tiny houses", les mini-maisons font de plus en plus d'adeptes en France. Le principe : ne vivre qu'avec l'essentiel. Rezé lance un appel à candidatures pour en rassembler plusieurs sur un même terrain. De toutes petites maisons notamment construites au Pallet.

Vincent Bouhours et Laetitia Dupé, les cofondateurs de Baluchon, devant une de leurs réalisations.
Vincent Bouhours et Laetitia Dupé, les cofondateurs de Baluchon, devant une de leurs réalisations. © Radio France - Marion Fersing

Le Pallet, France

La ville de Rezé a l'intention de créer le premier village de "tiny houses", de mini-maison en France. Un appel à candidature est lancé pour ceux qui souhaiteraient installer leur toute petite maison sur un terrain aux Bourderies. Mais, c'est quoi une "tiny house" ? Pour le savoir, nous sommes allés à l'atelier de l'entreprise Baluchon qui en fabrique au Pallet.

Une mini-maison construite par Baluchon, vue de l'extérieur - Radio France
Une mini-maison construite par Baluchon, vue de l'extérieur © Radio France - Marion Fersing

"Pas d'espace gaspillé, pas d'énergie gaspillée, et pas de temps perdu à nettoyer un espace inutile"

Une "tiny house", c'est une maison à ossature bois, mais toute petite : 14 mètres carrés au sol pour celles construites par Baluchon et une vingtaine de mètres carrés avec la mezzanine. "Aujourd'hui, on bâtit des maisons gigantesques. La tiny, c'est l'inverse. Elle est conçue pour répondre aux besoins primaires, basiques", explique Vincent Bouhours, l'un des cofondateurs de Baluchon. "Il n'y a pas d'espace gaspillé, pas d'énergie gaspillée, pas de matière première gaspillée. Et, du coup, on ne gaspille plus de temps, non plus, à nettoyer cet espace qui ne nous sert à rien et qui finit par être plus un fardeaux qu'autre chose".

À l'intérieur de la tiny house, tout est optimisé - Aucun(e)
À l'intérieur de la tiny house, tout est optimisé - Baluchon

"C'est grand confort avec une cuisine aménagée, une salle de bain et un écran pour projeter des films"

Mais pas question pour autant de vivre dans des conditions spartiates. "C'est vraiment grand confort", insiste Vincent Bouhours. Voilà par exemple à quoi ressemblera l'intérieur d'une "tiny house" qui sera bientôt livrée à son propriétaire : "ce sera très chaleureux. En entrant, on aura d'abord une grande banquette qui fera toute la largeur. Ensuite, on rentrera dans un espace cuisine, aménagée, avec un frigo, un four... Et au fond, on aura une partie salle de bain avec douche et toilettes sèches". Et à l'étage, la mezzanine avec le couchage. "Et aussi un petit rangement secret pour déplier un écran et pouvoir projeter des films à l'étage". Certains modèles ont aussi une petite terrasse.

Ça n'empêche pas le confort, avec notamment une cuisine toute équipée  - Aucun(e)
Ça n'empêche pas le confort, avec notamment une cuisine toute équipée - Baluchon

"Aujourd'hui, on peut être amené à aller travailler à droite à gauche. Savoir qu'on peut facilement emmener sa maison, ça allège l'esprit"

De quoi y vivre à l'année, comme Vincent. "C'est vraiment chouette et ce qui est vraiment intéressant, c'est qu'on n'a pas ce fardeau de la maison. L'aspect mobile aussi : aujourd'hui, on peut être amené à aller travailler à droite, à gauche, ou seulement à devoir bouger pour des raisons personnelles. Et, le fait d'avoir les roues, ça permet de se dire qu'on peut bouger et qu'on peut bouger facilement. Ça allège l'esprit"

L'espace couchage, en mezzanine - Aucun(e)
L'espace couchage, en mezzanine - Baluchon

De 40.000 à 80.000 euros

Pour lui, l'intérêt est aussi financier. Il n'a pas de prêt à rembourser pendant des années. "Ma tiny est auto-construite. Les coûts de base sont vraiment minimes. Elle m'a coûté 15.000 euros et pour la financer, je n'ai pas eu besoin de faire un prêt." Celles qu'il construit aujourd'hui coûtent de 40.000 euros (pour celles où l'aménagement intérieur est à terminer) à 80.000 euros (pour celles construites sur mesure, avec des matériaux de qualité et livrées clef en main).

Le projet de Rezé

La ville de Rezé souhaite donc lancer une expérimentation et ouvrir un premier terrain l'an prochain pour que viennent s'installer des "tiny house". Il s'agit d'u grand terrain de 6.700 mètres carrés, sur lequel il y aura un jour des constructions, juste à côté de la maison radieuse. Et, en attendant, la ville l'ouvre donc à minimum trois et maximum six mini-maisons, pour une durée minimum de cinq ans et maximum de dix.

Un loyer de 250-300 euros pour être raccordé à l'eau courante et à l'électricité

Les propriétaires devront payer un petit loyer, environ 250-300 euros, pour rembourser ce que ça aura coûté à la ville de relier le terrain à l'eau courante et à l'électricité. Ils devront aussi s'engager à respecter l'environnement et à agir pour le développement durable. C'est la philosophie des mini-maisons : se contenter de l'essentiel pour éviter de gaspiller l'espace, l'énergie et les matériaux qui servent à les construire. D'ailleurs, celles qui s'installeront à Rezé devront être fabriquées par des professionnels, pas questions que leurs propriétaires les construisent eux-même.

Les candidats ont jusqu'au 30 septembre pour se faire connaître. Si ce premier test est concluant, la ville pourrait permettre à davantage de tiny house de s'installer sur son territoire. 

Choix de la station

France Bleu