Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Gilets jaunes" : le campement de Montabon toujours debout, deux mois et demi après le début du mouvement

-
Par , France Bleu Maine
Montabon, France

Les irréductibles "gilets jaunes" sarthois n'ont pas dit leur dernier mot. À Montabon, dans le sud-Sarthe, leur campement de fortune est toujours debout à la sortie d’autoroute, pour maintenir la lutte face au gouvernement.

L'entrée du campement des "gilets jaunes" de Montabon (sud-sarthe)
L'entrée du campement des "gilets jaunes" de Montabon (sud-sarthe) © Radio France - Pauline Pennanec'h

Pour accéder au campement des "gilets jaunes" de Montabon (sud-sarthe), à la sortie d'autoroute, il faut prévoir de bonnes chaussures, et ne pas avoir peur de se salir ! A l'entrée, la boite aux lettres jaune est présente devant les caravanes. A l'arrière, un poulailler a été installé. Jacky, "gilet jaune" de la première heure, les pointe du doigt : "Ici vous avez Emmanuel le coq, là, la poule, c'est Brigitte, et le canard, c'est Edouard !"

Le poulailler du campement : "Bienvenue à l'Assemblée" - Radio France
Le poulailler du campement : "Bienvenue à l'Assemblée" © Radio France - Pauline Pennanec'h

"Ça nous a permis de montrer qu'on est encore là"

La propriétaire a accepté qu'ils s'installent sur son terrain : "On a monté le barnum, les cabanes, on a commencé comme ça. On dort entre trois à quatre heures par jour, et on recommence le soir, et on vient la journée pour reconstruire la cabane, pour nettoyer, sinon c'est vite le foutoir", explique Justin, 19 ans. 

Lorsque les voitures passent à côté, les conducteurs continuent de klaxonner pour leur montrer leur soutien : "Il y a une solidarité formidable. Les gens s'arrêtent pour nous donner à manger, c'est formidable. Ça prouve que notre mouvement est nécessaire, et qu'il y a beaucoup de gens concernés", raconte Jacky.

Le campement des "gilets jaunes" du rond-point de Montabon - Radio France
Le campement des "gilets jaunes" du rond-point de Montabon © Radio France - Pauline Pennanec'h

Ils se relaient 24/24h, "il y a toujours du monde, il y a toujours de la lumière". Maintenant, ils distribuent des tracts, et veulent rallier plus de gens au mouvement : "On a réussi à obtenir un stand le samedi matin sur la maire de Château-du-Loir. Ça nous a permis de montrer qu'on est encore là sur le rond-point de Montabon".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu