Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Riom : l'ancien bâtiment des archives cédé pour devenir une école de cinéma et d'audiovisuel

vendredi 1 septembre 2017 à 20:01 Par Charlotte Jousserand, France Bleu Pays d'Auvergne

Le conseil municipal de Riom s'est réuni exceptionnellement ce jeudi soir pour voter la cession de l'ancien bâtiment des archives municipales. Il doit devenir à la rentrée 2018, une école de cinéma et d'audiovisuel.

L'école de cinéma et d'audiovisuel devrait ouvrir ses portes en septembre 2018. Capture d'écran google map
L'école de cinéma et d'audiovisuel devrait ouvrir ses portes en septembre 2018. Capture d'écran google map

Riom, France

La décision a été adoptée à la majorité ce jeudi soir en séance extraordinaire à la mairie de Riom. Les élus ont voté pour céder l'ancien bâtiment des archives municipales, situé rue Pierre de Nolhac, à l'école française du cinéma et de l'audiovisuel. Une séance exceptionnelle pour accélérer les procédures et commencer les travaux car l'école veut ouvrir ses portes à la rentrée 2018 et accueillir 70 étudiants.

Plus de 800.000 euros de travaux pour réhabiliter le bâtiment

Pour le moment, le bâtiment est en friche. Il est à l'abandon depuis le déménagement des archives municipales de la ville il y a plusieurs années. La mairie le cède pour 10.000 euros à cette école supérieure, c'est moins que sa valeur estimée à 200.000 euros, mais cela fait partie de l'accord passé avec cette école qui s'engage donc à le réhabiliter et à payer les travaux estimés à plus de 800.000 euros.

La première école supérieure de la commune

Le maire, Pierre Pécoul, se félicite de l'opération : "Pour assurer la sécurité de ce bâtiment, nous dépensons pratiquement 25.000 euros chaque année et c'est un bâtiment qui est régulièrement squatté et qui peut être dangereux". Le maire de Riom attend des retombées avec l'arrivée de cette première école supérieure dans sa commune : "Il va y avoir des étudiants qui vont se loger et vivre à Riom, des professeurs qui vont loger à Riom et le bâtiment va être réhabilité".