Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Roche-La-Molière : l'église de la Côte-Durieux a été désacralisée

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

L'église de la Côte-Durieux à Roche-la-Molière a été vendue en mai dernier pour abriter des appartements. Une dernière messe a donc eu lieu ce dimanche pour ôter le caractère sacré à l'édifice consacré en 1955.

L'église de la Côte-Durieux à Roche-la-Molière
L'église de la Côte-Durieux à Roche-la-Molière © Radio France - Nérissa Hémani

Roche-la-Molière, France

" Quand on éteint les cierges, qu'on replie la nappe, qu'on éteint la lumière du tabernacle, il y a quelque chose qui s'éteint en nous, c'est comme un deuil", souffle une fidèle à la sortie de l'église. Les mines sont tristes dans cette petite chapelle aux murs presque nus, la dernière messe de l’église de la Côte-Durieux à Roche-la-Molière a eu lieu ce dimanche.

Une exécration ou désacralisation 

L'église, consacrée en 1955, a été vendue, mais avant de connaître une seconde vie,  il a fallu la désacraliser. Une cérémonie a eu lieu ce dimanche dans l'église en présence d'environ 150 fidèles ainsi que l'évêque de Saint-1tienne : "c'est une exécration, on enlève le caractère sacré à un bâtiment où un objet, il est fermé aujourd’hui comme lieu de culte !", explique monseigneur Bataille. 

Le père Giron était très ému, lui qui a logé dans la cure pendant des années. Il regrette aujourd'hui  la fermeture d'un lieu de vie, "de convivialité", où les habitants du quartier se retrouvaient. 

Une dernière messe difficile pour les fidèle — Reportage

Une nouvelle vie

L'édifice a été vendu en mai, il abritera désormais des appartements mais la façade restera telle quelle. "Une nouvelle vie", s'étonne Monique. "De toute façon, cela coûte beaucoup trop cher, il y a de moins en moins de monde, et puis on va tous a l'église en voiture alors un kilomètre de plus ou de moins, ce n'est pas gênant", poursuit cette habitante de Saint-Victor-sur-Loire.

Les objets de l'église seront dispersés dans les édifices de la paroisse d'ici la fin de l'année.