Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rochefort : le maire prend un arrêté pour autoriser l'ouverture des commerces non-essentiels

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le maire de Rochefort, Hervé Blanché, a pris ce vendredi 30 octobre un arrêté autorisant l'ouverture des commerces non-essentiels. Il souhaite dénoncer l'inégalité de traitement entre les petits commerces de centre ville et les grandes surfaces autorisées à rester ouvertes.

L'arrêté étant illégal, les commerces qui ouvriront sont susceptibles d'être verbalisés
L'arrêté étant illégal, les commerces qui ouvriront sont susceptibles d'être verbalisés © Maxppp - Richard Villalon

L'arrêté pris par le maire de Rochefort, Hervé Blanché, est illégal. Il n'est pas possible pour un maire de prendre un arrêté contraire aux mesures imposées par le gouvernement sur l'ensemble du territoire et l'édile en a conscience. Il demande aux commerces de la commune de rester fermés pour ne pas prendre le risque d'être verbalisés. 

Son arrêté a surtout une portée symbolique. Hervé Blanché souhaite interpeller le président de la République et le gouvernement sur l'inégalité de traitement entre les petits commerces de centre ville et les grandes surfaces autorisées à rester ouvertes. 

Le maire de Rochefort s'inquiète pour les commerces du centre-ville : "Certains ne vont pas s'en remettre... Ils ont pris des mesures pour assurer la sécurité des clients : vous avez le masque obligatoire, vous mettez du gel sur vos mains en entrant et on sait très bien que dans ces lieux là il n'y a pas de propagation du virus."

Dans une vidéo publiée sur la page Facebook de la ville de Rochefort, Hervé Blanché s'adresse au président de la République : 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le Maire de Rochefort a été contacté par la préfecture qui indique qu'elle engagera les procédures pour annuler son arrêté. La préfecture indique aussi qu'elle demande aux policiers nationaux de verbaliser les commerces non-essentiels qui se risqueraient à ouvrir. 

La préfecture de Charente-Maritime publie ce samedi un communiqué pour rappeler l'illégalité des arrêtés municipaux autorisant l'ouverture de ces commerces.

Illégalité des arrêtés municipaux de réouverture des commerces non alimentaires
Illégalité des arrêtés municipaux de réouverture des commerces non alimentaires - Préfecture de Charente Maritime

Ailleurs en France et en Charente-Maritime, les élus se mobilisent. Le maire de La Rochelle, Jean-François Fountaine réclame une concertation avec les représentants des maires de France afin "de trouver des solutions justes et équitables ainsi que des indemnités compensatrices pour les commerces qui resteraient fermés pour que les mesures sanitaires soient acceptées partout en France".  Les Chambres du Commerce et de l'Industrie de Nouvelle Aquitaine réclament aussi la réouverture des commerces de première nécessité. Le secrétaire général de l'association des maires de France, Philippe Laurent, demande au gouvernement de revoir la notion de commerce de première nécessité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess