Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rodéos, présence dans les rues : le préfet dit à quoi serviront les renforts de police dans le Calvados

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Le préfet du Calvados, invité de France Bleu Normandie ce mercredi matin, explique que les 11 policiers supplémentaires qui vont arriver dans le département d'ici l'an prochain serviront à renforcer la "sécurité publique". Explications.

Philippe Court, le préfet du Calvados, dans les studios de France Bleu Normandie le 21 avril 2021.
Philippe Court, le préfet du Calvados, dans les studios de France Bleu Normandie le 21 avril 2021. © Radio France - Marc Bertrand

Onze policiers supplémentaires, pour les commissariats de Deauville-Trouville et de Honfleur, vont venir renforcer la police dans le Calvados d'ici une année. Dit comme ça, ça paraît peu, surtout comparé aux 48 policiers qui vont arriver en renfort au Havre : "Mais regardons-nous, notre département n'est pas comparable en terme de délinquance", affirme Philippe Court. Le préfet du Calvados était l'invité de France Bleu Normandie ce mercredi matin, et il le dit : "C'est une bonne nouvelle"

Renforcer la "sécurité du quotidien"

Les commissariats de Lisieux et celui de Caen qui compte 400 fonctionnaires de police, ne recevront pas de renforts, pourtant également demandés par les policiers locaux. "Mais l'Etat est un, la Police nationale a des politiques de renforts pour se déployer sur l'agglo caennaise si besoin, ou sur Lisieux". Côté gendarmerie, pas d'annonce d'effectifs supplémentaires car ils répondent à d'autres logiques, mais comme déjà annoncé, Caen voit arriver une équipe du GIGN.

C'est une méthode de travail qui a changé. On lutte mieux contre les rodéos sauvages, à Hérouville l'été dernier, mais aussi à Saint-André-sur-Orne en zone gendarmerie, ou à Mathieu il y a un mois

La mission de ces effectifs, c'est selon le préfet de renforcer la mission de "sécurité publique" de la police : "C'est lutter contre ce qui embête, ce qui empoisonne la vie", explique Philippe Court : "C'est les policiers qui sont au contact de nos concitoyens dans la rue, en 2020 le temps de présence sur la voie publique comparé à 2019 a augmenté de 200%. C'est une méthode de travail qui a changé. On lutte mieux contre les rodéos sauvages, à Hérouville l'été dernier, mais aussi à Saint-André-sur-Orne en zone gendarmerie, ou à Mathieu il y a un mois".

168 kg de drogue saisis en 2020 dans le Calvados

Philippe Court affirme que sur l'année 2020, certes très atypique avec les confinements, la police a agi pour démanteler des trafics de drogue et contre la consommation de drogue : "Nous avons relevé 18% de faits de plus, saisi 168 kg de produits stupéfiants et démantelé 44 trafics d'usage, revente, partout dans le département". Et le respect des mesures sanitaires ? Le préfet refuse toujours de communiquer sur les chiffres de verbalisation : "Je souhaite qu'on retienne des forces de l'ordre les priorités qu'on leur fixe".

Le préfet confirme tout de même que deux établissements ont fait l'objet d'une fermeture administrative depuis le début de la crise sanitaire. Une trentaine d'autres établissements ont été mis en demeure, mais globalement "les habitants du Calvados voient l'intérêt des règles et on n'a pas besoin de contraintes et de contrôles pour faire ce qui est utile"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess