Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Rouez-en-Champagne, le sport pour remplacer certains médicaments

lundi 6 mars 2017 à 3:00 Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine

Depuis le 1er mars 2017, le gouvernement encourage les médecins à prescrire une activité physique à leurs patients. Une expérience menée depuis plus d’un an par le club olympique rouézien prouve les bienfaits du sport pour aider à soigner certaines pathologies.

Une centaine de personnes a déjà bénéficié de ce programme "sport-santé"
Une centaine de personnes a déjà bénéficié de ce programme "sport-santé" © Radio France - Bertrand Hochet

Le premier étage du gymnase municipal a été transformé en vaste salle de relaxation. Après une heure et demie de course sur tapis, rameur et vélo, Jean-Luc termine ses étirements. Le Sarthois de 54 ans souffre de troubles bipolaires. Il témoigne : « ces séances me vident la tête. Ici, c’est agréable, il n’y a pas de pression. Chaque jour, j’avance ! ». Un enthousiasme partagé par Maryse, 57 ans, atteinte de diabète. La Sarthoise s’est inscrite sur recommandation de son médecin. « Je suis actuellement en arrêt maladie », explique-t-elle. « Ces séances m’apportent beaucoup par leur convivialité et leur esprit familial. Elles me font du bien au corps et surtout au moral ! »

"Pas du sport à haute dose"

Le club olympique rouézien n’a pas attendu les recommandations du gouvernement. Depuis 2012 et, de manière plus soutenue depuis 2016, il propose ainsi des séances d’activité physique aux habitants du Nord Sarthe souffrant de certains cancers, de diabète ou de maladies cardio-vasculaires. Ce n’est pas du sport à haute dose, précise Mickaël Rousseau, formé pour animer ces séances. Lui-même est paraplégique. « On travaille le cardio, le renforcement musculaire et la souplesse », détaille l’éducateur sportif qui adapte le travail à chaque patient. Ce programme « sport – santé » prévoit, en tout une vingtaine de séances.

Sur recommandation du médecin

Au sens strict, on ne peut pas dire que les médecins prescrivent du sport car ils ne font pas d'ordonnance et que les séances ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale. C'est plutôt une recommandation, certificat médical à l'appui pour des personnes qui souffrent de diabète, d'hypertension, d'obésité ou qui terminent le traitement d'un cancer. Les résultats sont assez nets, assure Isabelle Lévy, généraliste à la maison de santé de Sillé-le-Guillaume. La praticienne cite : « les récidives pour certaines maladies, l’amélioration de leur biologie pour les diabétiques, les chiffres de tension pour les hypertendus ». De sorte que ces personnes peuvent espérer « une amélioration de leur espérance de vie en bonne santé ».

Bientôt: coiffure, diététique et relaxation

D’après le club olympique rouézien, les trois quarts des patients qui suivent ce programme sport - santé ont diminué par deux leur consommation de médicaments. Son responsable veut aller encore plus loin dans les mois qui viennent. Ludovic Robidas détaille : « une diététicienne interviendra une fois par mois. Elle apprendra aux patients à analyser les aliments, à bien lire les étiquettes. Elle sera épaulée d’un restaurateur qui proposera des recettes. La coiffeuse de la commune interviendra elle aussi, notamment auprès des personnes qui ont perdu leurs cheveux suite à un chimiothérapie ». L'expérience de Rouez-en-Champagne pourrait être étendue. L'Agence Régionale de Santé s'y intéresse de très près.