Société

Roland Agret, le président d'Action justice, est mort

Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme-Ardèche, France Bleu Gard Lozère et France Bleu lundi 19 septembre 2016 à 12:46

Roland Agret le 30 juin 2006 au moment de brûler son dossier judiciaire
Roland Agret le 30 juin 2006 au moment de brûler son dossier judiciaire © Maxppp - Fabrice Hébrard

Figure du combat contre les erreurs judiciaires, Roland Agret est mort ce dimanche matin d'une embolie pulmonaire. Domicilié à Silhac près de Vernoux-en-Vivarais en Ardèche, il était âgé de 74 ans.

La vie de Roland Agret avait basculé en 1970. Il est accusé de l'assassinat d'un garagiste et de son employé dans le Gard. Condamné à quinze ans de réclusion criminelle en 1973, il n'a alors de cesse de clamer son innocence.

Deux doigts coupés et une balle dans le pied

Roland Agret multiplie les actions : une grève de la faim de plus d'un an, escalade du toit de la prison, il va même jusqu'à se couper deux doigts. Il obtient finalement la révision de son procès. Il est acquitté en 1984, réhabilité par la cour d'assises de Lyon. En novembre 2005, il se tire une balle dans le pied pour obtenir enfin une indemnisation. Il brûlera son dossier devant micros et caméras fin juin 2006 pour clore ses 35 années de combat contre l'institution judiciaire (notre photo).

Soutien de Dany Leprince et Jérôme Kerviel

Il met alors son énergie à défendre les autres. Il fait de la lutte contre les erreurs judiciaires sa cause à travers son association Action justice. Durant ces dernières années, il avait ainsi soutenu notamment Dany Leprince et Jérôme Kerviel.