Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Romans-sur-Isère : l'opposition municipale proteste contre la fermeture d'un centre aéré à la Monnaie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le centre de loisirs de la Monnaie accueille une cinquantaine d'enfants âgés de 6 à 11 ans, mais fermera en février. Les élus dénoncent un nouvel abandon du quartier. La ville répond qu'il existe une solution de remplacement.

Yasmina Boyadjian, Thomas Huriez, Isabelle Pagani et Vincent Robert s'opposent à la fermeture du centre de loisirs.
Yasmina Boyadjian, Thomas Huriez, Isabelle Pagani et Vincent Robert s'opposent à la fermeture du centre de loisirs. © Radio France - François Breton

Polémique au quartier de la Monnaie à Romans-sur-Isère, dans la Drôme. D'après les élus du groupe d'opposition Passionnément Romans, le centre aéré du quartier ne sera pas ouvert aux vacances de février. "La responsable du centre part prochainement à la retraite et il semblerait que son remplacement de poste n’ait pas été envisagé", explique les élus.

L'alerte a été donnée par plusieurs familles du quartier. Le centre aéré est un lieu auquel elles sont attachées. "Pendant les deux semaines [des vacances], nos enfants faisaient des activités, ils allaient dans des endroits où on ne les amène pas d'habitude, explique Nabia, une des mamans qui a prévenu les élus. Il y a aussi de la diversité en plus, il y a du monde du quartier et du centre-ville. C'était bien."

À la place du centre aéré, les familles se sont vues proposer une autre solution de garde. Elle est plus chère et le nombre de places est limitée là où le tarif du centre de loisirs était basé sur le quotient familial.

"Que vont faire ces jeunes ?"

La crainte maintenant, c'est que ces enfants se retrouvent tout seul pendant les vacances, leurs familles ne pouvant pas forcément arrêter de travailler. "Les mamans et les familles qui m'interpellent, elles sont inquiètes et elles se demandent ce que vont faire leurs enfants toute la journée, enfermés dans l'appartement, a joué aux jeux-vidéos, détaille Isabelle Pagani, élue de l'opposition. Un moment donné, ils vont vouloir aller à l'extérieur et à l'extérieur on ne fait pas tout le temps des bonnes connaissances. C'est toute une génération qui va inquiéter sur l'avenir."

Depuis plusieurs mois, le quartier est régulièrement le théâtre de violences entre certains jeunes et les forces de l'ordre. Une compagnie de CRS a d'ailleurs passé la nuit à la Monnaie dans la nuit du 22 au 23 janvier pour éviter des débordements. Or la réponse du "tout sécuritaire" ne marche pas d'après les élus. "Envoyer des CRS , c'est nécessaire quand il faut rappeler l'ordre, assure Thomas Huriez, chef de file de l'opposition. Par contre, si l'on oublie de faire de la prévention, du lien, de la cohésion, on reperd la main sur une nouvelle génération et c'est ce qu'il ne faut pas faire."

Une solution de remplacement existe selon la ville

[Mise à jour du lundi 25 janvier à 17h] La municipalité qui n'avait pas souhaité s'exprimer dans un premier temps a répondu par un communiqué de presse ce lundi après-midi. Elle précise notamment que pour les 6-11 ans du quartier de la Monnaie, il s'agissait d'une offre spécifique maintenu malgré l'incendie de 2017 dans les locaux de la MJC Robert-Martin. "Locaux qui ne sont plus adaptés, aujourd’hui, au regard du protocole sanitaire en vigueur, pour héberger, le temps des vacances, un tel accueil de loisirs. Et c’est pourquoi, la Ville a redirigé les parents des enfants concernés sur les Pass’sport mais aussi sur l’Amicale laïque, association qu’elle finance à ce titre. Cette collaboration traduit, en outre, la volonté de la Ville de ne pas assigner à résidence les enfants du quartier de la Monnaie mais de leur permettre, au contraire, de s’en extraire le temps des vacances, avec l’assurance de tarifs adaptés au quotient familial et permettant de bénéficier des aides de la CAF" La municipalité ajoute que "contrairement aux fausses rumeurs qui circulent, la Ville ne ferme pas l’accueil de loisirs Monnaie puisque ce dernier restera ouvert les mercredis pour les 6-11 ans et qu’un accueil est maintenu durant les vacances pour les 4-6 ans." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess