Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rose ou bleu ? Les jouets "genrés" ont encore la cote

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

A l'approche de Noël, nous sommes allés faire un tour dans des magasins de jouets du Grand Nancy pour vérifier si la séparation des genres était toujours d'actualité. Résultat : moins de clichés mais encore des inégalités entre filles et garçons.

Un rayon 100% rose dans ce magasin de jouets d'Essey-lès-Nancy
Un rayon 100% rose dans ce magasin de jouets d'Essey-lès-Nancy © Radio France - Angeline Demuynck

"Je vais lui prendre un chariot de ménage car elle veut faire comme maman". Debout devant le rayon "imitation" de ce magasin de jouets d'Essey-lès-Nancy, Hélène compare les boites pour choisir l'objet qui fera le bonheur de sa fille de 16 mois. Au choix : une table à repasser, un aspirateur ou encore une balayette et sa pelle, et en photo sur les cartons, des petites filles souriantes. 

Le kit de la parfaite ménagère
Le kit de la parfaite ménagère © Radio France - Angeline Demuynck

Princesse et ménagère VS chevalier et super-héros ?

A la caisse, un papa range dans son sac des figurines de super-héros et un tapis de course de voitures, achetés pour ses deux garçons. Un peu cliché mais il assume : "je sais ce qui leur plait". David, le responsable du magasin, constate cependant une évolution : "aujourd'hui une cuisinière sur 3 est achetée pour un garçon". Malgré quelques blocages - "les papas ont toujours du mal à acheter un aspirateur à leur petit garçon"- les mentalités commencent à changer, estime le vendeur. 

Les filles elles, voient désormais fleurir à leur attention des pistolets (roses), des skate-boards, ou des toupies de combat. Une évolution progressive saluée par les clients comme Florence : "J'ai un petit garcon de 6 ans, il aime bien les jouets pour fille. Moi je ne l'empêche pas, s'il a envie de jouer avec une poupée, il n'y a aucun souci", assure cette mère de famille. 

Un jouet pour les deux sexes : cette cuisinière met en scène un garçon et une fille
Un jouet pour les deux sexes : cette cuisinière met en scène un garçon et une fille © Radio France - Angeline Demuynck

Un impact sur les futurs adultes

Si certains clients se disent agacés par la séparation des rayons en fonction des intérêts supposés des filles et des garçons, ils l'estiment inoffensive. "Je ne pense pas que cela aura des conséquences sur leur vie future", confie une mamie venue acheter des têtes à coiffer pour ses petites-filles. Ce n'est pas l'avis de Sabrina Sinigaglia-Amadio, sociologue en étude de genres à l'Université de Lorraine. "Cela a des effets très forts, notamment sur les filles", estime la spécialiste. "A l'âge adulte, sur les 87 familles professionnels qui existent, les femmes sont représentées dans 12 familles principales qui touchent au soin, à l'éducation, à la formation, énumère t-elle. Alors que chez les garçons, avec cette éducation pétrie de domination du monde, de super-héros etc., on retrouve les hommes à des postes de direction, des postes à responsabilités". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess