Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Roselyne Bachelot réfléchit à baisser le montant du pass culture, de 500 à 300 euros

-
Par , France Bleu

A l'Assemblée nationale ce vendredi, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a dit réfléchir à passer le montant du pass culture, destiné aux jeunes de 18 ans, de 500 à 300 euros. Une généralisation serait aussi envisagée.

Roselyne Bachelot à l'Assemblée nationale en octobre dernier.
Roselyne Bachelot à l'Assemblée nationale en octobre dernier. © Maxppp - Vincent Isore

Et si le montant du pass culture passait de 500 à 300 euros ? C'est ce qu'envisage la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, elle l'a indiqué ce vendredi à l'Assemblée nationale. Le coût et l'efficacité de ce pass, réservé aux jeunes de 18 ans, sont contestés.

"Nous réfléchissons à modifier le montant du pass qui passerait à 300 euros", a indiqué la ministre lors de l'examen du budget de son ministère pour 2021. "J'ai proposé de nouvelles orientations" et des "arbitrages sont en cours afin de permettre une généralisation", a-t-elle ajouté.

115.000 jeunes bénéficiaires

D'après Roselyne Bachelot, le pass culture, qui permet aux jeunes de 18 ans d'avoir accès à 500€ pendant 24 mois pour acheter des livres, aller au théâtre ou assister à des concerts, profite "chaque jour d'une dynamique croissante", avec "115.000 jeunes" bénéficiaires, "issus des 14 départements de l'expérimentation", lancée en 2019. Ces départements sont les Ardennes, le Bas-Rhin, les Côtes- d’Armor, le Doubs, le Finistère, la Guyane, l'Ille-et-Vilaine, l'Hérault, le Morbihan, la Nièvre, la Saône-et-Loire, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Vaucluse.

Des députés de droite comme de gauche ont fait part de leurs "réserves", parfois "importantes", à propos de ce dispositif, dont le budget doit augmenter de 20 millions d'euros en 2021 et atteindre quelque 60 millions d'euros. "Le pass culture est en phase de gestation. Qu'il y ait encore des défauts, des choses à améliorer, je suis la première à le reconnaître", a réagi la ministre de la Culture.

Seulement 150 euros dépensés en moyenne

Selon des bilans successifs, seuls 150 des 500 euros sont dépensés en moyenne. Les jeunes les plus favorisés culturellement en ont le plus profité. 91% des utilisateurs sont des étudiants ou lycéens et seulement 6% des actifs ou des apprentis.

Depuis le lancement du dispositif il y a un an et demi, les jeunes ont privilégié les offres de livres (55%), avant la musique (12%), l'audiovisuel (10%), les concerts et festivals (8%) et les pratiques artistiques (4%), indiquait fin septembre l'opérateur SAS Pass Culture.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess