Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rosny-sous-Bois : la pétanque attire de plus en plus de femmes

-
Par , France Bleu Paris

Depuis vendredi et jusqu'à dimanche, 1 500 boulistes s'affrontent à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour la 18e édition du national à pétanque. Un sport qui ne se démode pas, qui attire les jeunes et chaque année de plus en plus de femmes.

Environ 1 500 boulistes se sont donné rendez-vous ce week-end à Rosny-sous-Bois pour jouer à la pétanque.
Environ 1 500 boulistes se sont donné rendez-vous ce week-end à Rosny-sous-Bois pour jouer à la pétanque. © Radio France - Kathleen Comte

Rosny-sous-Bois, France

Ce week-end à Rosny-sous-Bois en Seine-Saint-Denis a lieu la 18e édition du national à pétanque. Depuis vendredi et jusqu'à ce dimanche, 1 500 boulistes s'affrontent en doublettes ou triplettes lors de cette compétition nationale pour tenter de gagner la Coupe. Et sur place, on se rend compte que la pétanque ne se démode pas. Autre particularité, le sport attire de plus en plus de femmes.

C'est le cas de Catherine, 55 ans. Elle y joue depuis peu mais se laisse prendre au jeu : "C'est vrai qu'il y a de plus en plus de femmes et on est d'ailleurs très contente de ça. _C'est un sport qui est ouvert à tous_, on n'a pas besoin d'avoir un physique particulier. Qu'on soit grand, petit, très fort ou même pas très fort, on peut jouer avec tout le monde. C'est ce qui est agréable."

"On est tous égaux, il n'y a pas de sport pour filles et de sport pour garçons" (Lilou, 10 ans, bouliste en herbe)

Suzie a 36 ans, elle joue à la pétanque depuis un an environ : "La pétanque ça m'a toujours attiré, j'adore ce sport. C'est addictif parce qu'on y va quasiment tous les jours et puis on joue aussi les weekends. Pour moi c'est une passion et aussi un sport. C'est sûr, c'est un sport avant tout masculin, selon moi, mais aujourd'hui il y a de plus en plus de féminines qui s'y mettent. Quand les hommes voient une doublette mixte arriver, il se disent que c'est facile parce qu'il y a une fille, mais quand ils voient qu'on est bonnes au point ou au tir, ils changent tout de suite leur discours."

Catherine et Suzie jouent toutes les deux en doublettes dans la même équipe lors de cette compétition nationale. Elles sont accompagnées de Lilou, 10 ans, future bouliste. - Radio France
Catherine et Suzie jouent toutes les deux en doublettes dans la même équipe lors de cette compétition nationale. Elles sont accompagnées de Lilou, 10 ans, future bouliste. © Radio France - Kathleen Comte

"C'était un jeu où on parlait 'pastis et chapeau', maintenant on parle compétition"

En plus d'attirer des femmes, la pétanque continue de faire des adeptes chez les jeunes. Walter a 30 ans, la pétanque il est tombé dedans quand il était petit : "C'est mon père qui m'a appris à jouer quand j'étais tout petit. Mon père était tous les weekends sur les terrains de pétanque et donc quand j'étais petit je le suivais et je regardais. Ma mère ça lui arrivait de faire arbitre donc on était tout le temps sur les terrains."

Quand les boules semblent être à la même distance du cochonnet, il faut parfois sortir le mètre pour trancher. - Radio France
Quand les boules semblent être à la même distance du cochonnet, il faut parfois sortir le mètre pour trancher. © Radio France - Kathleen Comte

Pour Gérard, 65 ans, la pétanque c'est un vrai sport : "On peut quand même considérer que c'est un sport parce que quand on fait une centaine de flexions dans la journée et beaucoup de pas, on est fatigué à la fin de la journée. Mais c'est un sport de maîtrise. Autrefois, l'image de la pétanque c'était un jeu où on parlait 'pastis et chapeau' mais maintenant on parle davantage compétition."

Avec des règles plus strictes concernant l'alcool ou encore les cigarettes et une homogénéisation des tenues lors des compétition, la pétanque tente effectivement de changer son image de loisir de vacances ou de sport réservé aux seniors. Une tentative a d'ailleurs été faite pour faire partie des sports présents lors des Jeux Olympiques 2024. Une tentative ratée puisque contrairement à l'escalade, le breakdance ou encore le surf (retenus il y a quelques mois pour faire partie des sports olympiques), la pétanque - elle - a été recalée. 

Choix de la station

France Bleu