Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Roubaix : un restaurateur offre du couscous aux policiers pour les soutenir pendant la crise sanitaire

-
Par , France Bleu Nord

En pleine crise sanitaire, un restaurateur de Wattrelos, près de Lille, a décidé d'offrir des barquettes de couscous aux policiers du commissariat central de Roubaix. Une manière de les remercier pour leur travail en cette période compliquée.

Le restaurateur Abdel Farak (à gauche) tenait à faire un geste pour les fonctionnaires.
Le restaurateur Abdel Farak (à gauche) tenait à faire un geste pour les fonctionnaires. © Radio France - Hélène Fromenty

Un beau geste de solidarité en cette période compliqué. Un restaurateur de Wattrelos, dans la métropole lilloise, a décidé d'offrir du couscous aux policiers de Roubaix. Ce vendredi, Abdel Farak, propriétaire et gérant du Salon des Orchidées, est venu à l’heure du déjeuner au commissariat central de la ville pour distribuer quelques 120 barquettes aux fonctionnaires, dans le respect des gestes barrière. 

"C'est très touchant, assure Peggy, dans la file d'attente pour récupérer sa barquette. Ça permet de voir que certaines personnes ont de l'estime pour nous, et respectent notre travail."

Les policiers viennent chacun leur tour récupérer leur barquette.
Les policiers viennent chacun leur tour récupérer leur barquette. © Radio France - Hélène Fromenty

Car les temps sont particulièrement compliqués confient ces policiers. La crise sanitaire et la menace terroriste sont venues s'ajouter aux missions du quotidien. 

"On est pas mal sollicités et on est d'autant plus éprouvés, raconte Stéphane, gardien de la paix et délégué SGP Police. Mais on a plus l'habitude de se prendre des projectiles, des crachats et des insultes à la figure que d'avoir des prestataires comme ça qui viennent nous soutenir."

Plus de convivialité

Cette pause déjeuner à base de poulet, de merguez, de semoule et de légumes met donc du baume au coeur et amène aussi de la convivialité. 

"Quand on est dehors, on ne voit pas beaucoup les enquêteurs et inversement, assure Pierre, qui travaille à la sureté urbaine. Donc c'est un moment de partage qui peut permettre de se retrouver un peu et de resserrer les liens entre les services, ce qui n'est pas toujours évident dans un commissariat."

En temps normal, le restaurateur Abdel Farak fait traiteur et salle de réception pour des mariages ou des deuils. Mais à cause du confinement, son activité professionnelle est quasiment à l’arrêt, il ne fait qu’un peu de livraison.

Avec son équipe, Abdel Farak a préparé environ 120 barquettes.
Avec son équipe, Abdel Farak a préparé environ 120 barquettes. © Radio France - Hélène Fromenty

Il a donc pris de son temps pour organiser cette distribution : deux jours en cuisine avec son équipe. Mais il tenait à faire se geste. 

"Les policiers font un gros boulot et malheureusement, les gens ne sont peut-être pas reconnaissants pour tout le monde. Pour nous, leur apporter ce petit plaisir, ça nous fait plaisir aussi."

Et le restaurateur ne va pas s'arrêter là, il prévoit déjà d’autres distributions à l’hôpital de Watterlos et à la caserne des pompiers de Tourcoing.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess