Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Chorales et opéra : à Rouen, une mobilisation en musique contre la réforme des retraites

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Entre 1 000 et 3 000 personnes ont de nouveau défilé dans les rues de Rouen pour dénoncer la réforme des retraites, samedi 18 janvier 2020. Une manifestation qui a avancé en musique avec des chorales en tête de cortège. Puis, l'opéra de Rouen a tenu à montrer son soutien au mouvement.

Les musiciens ont joué devant le Théâtre des arts pendant une dizaine de minutes.
Les musiciens ont joué devant le Théâtre des arts pendant une dizaine de minutes. © Radio France - Noémie Lair

La journée de mobilisation contre la réforme des retraites était placée sous le signe de la musique, samedi 18 janvier 2020, à Rouen.

Les premières notes ont résonné dans les rues de la capitale Normande en début d’après-midi, lorsque le cortège est parti de la place devant l’hôtel de ville.

Des chorales dites « de lutte », venues de toute la France, avaient une réunion à Rouen et en ont profité pour participer à la manifestation. Elles viennent de Toulouse, Marseille, Le Havre, Lille et même Londres !

La musique pour se faire entendre autrement

Ces chanteurs souhaitent dynamiser les cortèges et les rendre plus joyeux afin de mobiliser encore davantage. « C’est important la musique pour se faire entendre et les gens ont plus envie d’être dans la rue quand il y a un côté festif, souligne Samantha. Et puis c’est un moyen d’être tous ensemble et d’essayer de faire avancer les choses. »

La mobilisation s’est terminée comme elle avait commencé, c’est-à-dire en musique. Les artistes et techniciens de l’opéra de Rouen ont donné un concert gratuit sur le parvis du Théâtre des arts pour montrer leur soutien au mouvement de grève.

« Il faut se mobiliser, pour nous, pour les autres et pour les générations futures. C’est ça la solidarité et la fraternité », note Franck, intermittent et joueur de basson.

Derrière les musiciens, les mots On ne veut pas mourir sur scène étaient inscrits en grands sur une banderole.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu