Société

A Rouen, du changement pour le tri des déchets

Par Kathleen Comte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) lundi 17 octobre 2016 à 7:00

Ce lundi, il est possible de mettre tous les emballages plastiques dans la même poubelle sélective.
Ce lundi, il est possible de mettre tous les emballages plastiques dans la même poubelle sélective. © Maxppp - Marc Demeure

A partir de ce lundi, le tri sélectif change à Rouen. Il est désormais possible de jeter tous les emballages plastiques ensemble. Le but pour le Smédar : recycler plus de déchets plastique.

A partir de ce lundi, les habitants concernés peuvent mettre tous les emballages plastiques dans la même poubelle sélective. Pots de yaourts, boites, sacs, sachets ou encore barquettes de plats préparés peuvent désormais être jetés avec les bouteilles, bidons et flacons. Le but pour le Smédar (le Syndicat Mixte d’Élimination des Déchets de l'Arrondissement de Rouen) : recycler 50% des emballages plastiques contre 25% actuellement.

Pour cela, un guide est envoyé ce lundi aux 200 000 habitants situé dans le périmètre du Smédar - hors agglomération rouennaise (qui le recevront lundi prochain).

Cette nouveauté est due aux travaux - et aux six trieurs optiques - qui permettent le traitement de 35 000 tonnes d'emballages et de papier par an. L'investissement est de 5 millions d'euros. A cette occasion, le Smédar titularise dix agents de tri.

Les Rouennais et le tri

Même si le tri sélectif est entré dans la plupart des mentalités, certains Rouennais ne s'y sont toujours pas mis. C'est le cas de Denis, 55 ans : "Je ne fais pas le tri sélectif. Chez moi tout va dans la même poubelle, sauf le verre que je sépare. Malgré toutes les campagnes publicitaires ça ne me vient pas à l'esprit naturellement. Mais je sais que j'ai tort. Je trouve que le nouveau tri lancé lundi est une bonne chose".

A l'inverse de Denis, d'autres comme Boris, 26 ans, gérant d'un restaurant situé dans le centre-ville de Rouen aimeraient trier mais ne le peuvent pas : " En cuisine tout part dans la même poubelle, que ce soit les emballages de viandes, poissons etc. Il n'y a pas d'intérêt pour nous, pour l'instant, à faire le tri puisqu'il n'y a pas les poubelles nécessaires pour pouvoir les jeter correctement."

En moyenne, un Français produit 390 kg de déchets par an.

Partager sur :