Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : La Route du Rhum 2018

Route du Rhum : le Granvillais Nicolas Jossier prend le départ trois ans après un cancer

samedi 3 novembre 2018 à 15:16 Par Marc Bertrand, France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Le skipper granvillais Nicolas Jossier sera au départ de la Route du Rhum ce dimanche au large de Saint-Malo. Il y a trois ans, alors qu'il commence à préparer la course, on lui diagnostique un lymphome, cancer du système immunitaire. Le navigateur s'est reconstruit à force de volonté.

Le skipper Nicolas Jossier, basé à Granville.
Le skipper Nicolas Jossier, basé à Granville. © Maxppp - Vincent MOUCHEL

Saint-Malo, France

"Le départ, ça va être une grosse émotion. C'est la fin d'un cycle, celui du combat contre la maladie", explique Nicolas Jossier. Installé dans son bateau, le monocoque class 40 Manorga, il vit les dernière heures avant le départ reclus dans le cockpit, occupé à consulter les derniers fichiers météo qui lui arrivent avant le début de la course. Il prend le départ ce dimanche, trois ans après un cancer.

C'est souvent difficile de sortir d'une maladie qui marque autant. Beaucoup de gens ont besoin de marquer le coup. Pour moi, ce sera de poser le pied en Guadeloupe"

"La guigne" en 2015, on lui diagnostique un cancer

En 2014, Nicolas Jossier n'avait pas pu participer à la Route du Rhum, à cause d'un changement de sponsor. Il se prépare alors pour l'édition 2018, mais en 2015, c'est, comme il le dit, "la guigne". On lui diagnostique un lymphome, un cancer du système immunitaire. "Le cancer a mis fin à tous mes projets sur le moment"

J'étais en traitement chimio, pas en état de faire quoi que ce soit. 2015 a été un gros coup d'arrêt, mais je me suis reconstruit, j'ai fait les bonnes rencontres, et le projet part aujourd'hui pour la Route du Rhum"

Il rencontre son sponsor actuel, Manorga, "qui a été touché par mon histoire, celle d'un skipper qui est contraint de se mettre à l'arrêt et qui cherche à repartir par tous les moyens, et ce que ça véhicule derrière en termes de résilience, de vouloir renaître après la maladie". 

"Je suis un compétiteur"

Pour cette Route du Rhum, malgré "le cancer qui est toujours là, qui peut revenir", Nicolas Jossier ne compte pas faire que de la figuration. "Sur l'eau je vais avoir envie de faire bien, d'aller vite. J'attends de voir comment je vais ressortir psychologiquement et physiquement de la première semaine, avec le gros temps qui s'annonce. Et puis on verra !".