Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Routiers bloqués au Royaume-Uni : les liaisons franco-anglaises assurées à Noël, le trafic au ralenti

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Le trafic transmanche est toujours au ralenti ce jeudi, en raison des blocages en cours à Douvres, selon la direction du port de Calais qui indique cependant que les ferrys navigueront exceptionnellement vendredi et ramèneront sur le continent les milliers de chauffeurs immobilisés outre-Manche.

Des milliers de poids-lourds bloqués à la frontière franco-britannique (photo d'illustration).
Des milliers de poids-lourds bloqués à la frontière franco-britannique (photo d'illustration). © AFP - IDRISS BIGOU-GILLES

Des milliers de chauffeurs routiers ne pourront pas passer le réveillon en famille. Le trafic transmanche est toujours au ralenti ce jeudi au port de Calais, en raison des blocages en cours à Douvres, selon la direction qui indique cependant que les ferrys navigueront exceptionnellement vendredi et ramèneront sur le continent les milliers de chauffeurs immobilisés outre-Manche à cause de la nouvelle souche de coronavirus identifiée au Royaume-Uni. Ils attendent de se soumettre à un test, en vertu d'un accord entre Londres et Paris pour reprendre le trafic vers la France.

Selon le ministre des Transports britannique Grant Shapps, 2 364 routiers avaient été testés jeudi à la mi-journée, dont trois se sont révélés positifs. Pour faciliter la campagne de tests, 25 pompiers et membres de la Protection civile français sont partis en renfort dans la nuit à Douvres pour pratiquer des tests antigéniques.

Les liaisons maritimes entre le Royaume-Uni et la France continueront d'être assurées pendant Noël, a indiqué ce jeudi le ministre britannique des Transports. Les transports publics sont interrompus traditionnellement au Royaume-Uni le jour de Noël et ne reprennent que très partiellement le lendemain.

"Le port de Calais ainsi que les compagnies maritimes P&O Ferries et DFDS ont décidé de continuer leur activité ce vendredi 25 décembre, traditionnellement suspendue en ce jour de Noël", a annoncé la direction du port. "Les traversées ne se feront que dans le sens Douvres-Calais", a-t-elle précisé.

Ce jeudi matin, le président du port, Jean-Marc Puissesseau, expliquait à l'AFP que "pour l'instant, c'est un trafic au compte-gouttes." En effet, "seuls deux bateaux sont arrivés depuis ce matin, avec 100 camions a bord", a-t-il détaillé, précisant qu'en temps normal un ferry peut charger 120 camions. Vendredi, "le trafic sera dépendant de la capacité de tests en Grande-Bretagne", où toute personne embarquant devra présenter un test Covid négatif de moins de 72 heures.

Les liaisons ferroviaires assurées aussi

Du côté du tunnel sous la Manche, la société Getlink (Eurotunnel) qui l'exploite a indiqué que 950 camions étaient passés d'Angleterre en France jeudi à 08H00, en moins de 24 heures depuis la réouverture de la frontière, soit "moins que (les) capacités disponibles". Mais "nous avons aussi trouvé les équipes pour augmenter nos capacités le 25 et le 26 décembre", a dit une porte-parole. "Nous pouvons faire passer 3 000 camions en provenance d'Angleterre entre aujourd'hui et demain (jeudi et vendredi) grâce à un renfort de 100 volontaires internes qui viennent renforcer les équipes prévues", et 2 000 de plus les deux jours suivants, a-t-elle précisé.

"Je suis pris en otage"

Des milliers de routiers européens à cran ont passé une quatrième nuit dans la cabine de leur camion, dans des conditions sommaires, coincés autour de Douvres, premier port transmanche, dans l'attente de passer un test Covid afin de pouvoir traverser la Manche. "Je suis pris en otage, je ne peux pas rentrer chez moi" s'insurge dans cet article Jean-François Coupigny, un chauffeur coincé à Newcastle qui vit à Saint-Omer et travaille pour une entreprise de transports calaisienne. Il devra passer le réveillon de Noël loin de sa famille.

"Il n'y a rien, il n'y a pas de sanitaires, pas d'eau, il n'y a aucune distribution. Il me reste deux ou trois boîtes de conserve pour manger, et après, je n'ai plus rien" se désespère Hicham, coincé depuis mardi sur l'autoroute M20 qui relie Londres à la côte Sud.

"La France envoie plus de 1 000 repas aux routiers qui passeront le réveillon au Royaume-Uni", a indiqué jeudi soir sur Twitter Jean-Baptiste Djebbari, le ministre des transports. De leur côté, "les Anglais ont aussi mobilisé d’importants moyens", ajoute le ministre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess