Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

RTE anticipe les éventuelles coupures de courant cet hiver

-
Par , , France Bleu Occitanie

RTE (Réseau de Transport d'Electricité) met en garde contre de possibles coupures de courant au mois de février prochain. Les chantiers de maintenance des centrales nucléaires ont pris du retard, y compris celui de Golfech (Tarn-et-Garonne).

L'électricité est mutualisée en France, de façon à ce qu'une panne de centrale ne paralyse pas un territoire précis.
L'électricité est mutualisée en France, de façon à ce qu'une panne de centrale ne paralyse pas un territoire précis. © Maxppp - Franck Dubray

Pendant cinq jours, la centrale nucléaire de Golfech n'a plus fourni d'électricité. Son réacteur n°1 est en maintenance, chantier qui a pris du retard à cause de la crise sanitaire. Et son réacteur n°2 a été à l'arrêt du samedi 14 au jeudi 19 novembre à cause d'un problème technique, une vanne ouverte est restée bloquée lors d'une opération de maintenance classique. Mais son inactivité n'a pas eu d'incidence sur l'activité des foyers et des industries en Midi-Pyrénées, car l'électricité n'est pas un enjeu local en France.

L'électricité, un enjeu national

Faut-il craindre des coupures cet hiver ? Oui répond RTE, indépendamment des soucis de Golfech, ce sont les vagues de froid qui pourraient poser problème. L'enjeu est national, car l'électricité est mutualisée. Ça n'est pas parce qu'une centrale est inactive que son territoire est privé de courant. 

Erik Pharabod, directeur Sud-Ouest de RTE.
Erik Pharabod, directeur Sud-Ouest de RTE. © Radio France - Pascale Danyel

"La crise sanitaire a eu un impact sur la production d'électricité. En cas de grosse vague de froid, nos centrales étant moins disponibles, nous pourrions recourir à des coupures." - Eric Pharabod, délégué pour la région Sud-Ouest de RTE

Il s'agirait dès lors précise RTE de coupures localisées et courtes (moins de deux heures). 

Un site pour anticiper les fortes consommations d'électricité

Pour éviter les coupures de courant, RTE et l’Ademe (nouvellement appelée agence de la transition écologique) proposent un nouveau service d'information, décliné en région. Ecowatt est une sorte de carte météo de l'électricité.

https://www.monecowatt.fr/regions/occitanie
https://www.monecowatt.fr/regions/occitanie - RTE

La carte comme ci-dessus reste en verte tant que la consommation d'électricité prévue est raisonnable. Elle devient orange quand la consommation est élevée, et rouge quand elle est trop forte et qu'il peut y avoir des coupures. En vous inscrivant au service, vous recevrez une alerte sur votre téléphone portable, par texto un peu comme les alertes risque inondations de votre assureur. Il s'agira plutôt d'une invitation à limiter votre consommation d'énergie afin d'éviter tout risque de coupure.

Quelques conseils simples : éviter de charger son téléphone portable de 8h à 13h et de 17h30 à 20h30, reporter l'utilisation du lave-vaisselle et du lave-linge, ou baisser son chauffage à 17 voire 16 degrés la nuit et en cas d'absence.

Eteindre toutes les ampoules de France équivaudrait à économiser la totalité de l'énergie consommée par une ville de la taille de Toulouse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess