Société

"Rue des allocs" : réactions mitigées après la diffusion de la première partie sur M6

Par Marie-Gaëtane Comte, France Bleu Picardie jeudi 18 août 2016 à 0:56

L'émission "La rue des allocs" suscite polémique
L'émission "La rue des allocs" suscite polémique - M6

La première partie du docu-réalité "Rue des Allocs" diffusée ce mercredi soir à 21h sur M6 ne fait pas l'unanimité. Les avis oscillent entre voyeurisme, clichés et réalité.

"Réalité et voyeurisme à la fois"

C'est ce qui dérange le maire centriste de la ville d'Amiens. Brigitte Fouré. "C'est irrespectueux des personnes filmées, c'était inutile d'étaler leur vie privée et leurs difficultés au grand jour". Pour Franck, un des habitants suivi par les caméras, le plus dérangeant c'est l'alcool filmé en gros plan, et les adresses dévoilées sur un plan en 3D. "Certaines personnes sont mises en valeur et pas d'autres".

"Ce n'est pas l'âme du quartier qui est résumé dans cette émission". Assis devant sa télévision Jean-Bernard Dupont a pris des notes. Le président du théâtre d'animation Picard implanté à Saint-Leu nuance son avis sur ce docu-réalité. "La réalité ne représente pas 80%, la vie à Saint-Leu dépasse ça. Avec ce qu'on voit, on a plus envie d'y aller, et ça me rend triste". M6 n’a pas encore annoncé la date de diffusion des deux autres épisodes de ce docu-réalité.

Beaucoup de réactions avant la diffusion 

La FNARS (Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale) a demandé ce mercredi au CSA d'intervenir pour suspendre la diffusion du programme "stigmatisant et honteux face à la détresse sociale que vivent près de 8 millions de personnes pauvres en France". Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel ne peut pas censurer une émission. Il ne pourra se prononcer sur le contenu de l'émission qu'après sa diffusion.

Une pétition contre l'émission a été mise en ligne sur le site change.org. Intitulée "Fiers de saint-Leu" elle s'adresse à M6. C'est la présidente du comité de quartier Saint-Leu Notre-Dame qui l'a mise en ligne vendredi 5 août. Christelle Waquet ne veut pas qu'on stigmatise son quartier, et a appelé au boycott de l'émission. Elle n'a pas voulu faire de commentaires après la diffusion.

Ce qui gêne le plus, c'est le titre de l'émission 

"Rue des Allocs", très vite rebaptisée "rue des cas'soc" dans le secteur. Dans le document qu'ils ont signé avec la production, il était précisé que le titre de l'émission était provisoirement ou définitivement "Quartier Prioritaire".

Voilà ce que les participants ont signé avant d'être filmés  - Radio France
Voilà ce que les participants ont signé avant d'être filmés © Radio France - copie

Rue des allocs c'est la traduction littérale de "bénéfits streets" diffusée sur channel 4 en 2014. L'émission tournée en Angleterre avait fait de très bonnes audiences et polémique derrière. Les protagonistes donnaient leurs "combines" pour voler ou abuser le système. Dans cette version française, on est pas dans ce registre. "Le but est de donner des visages aux chiffres du chômage" assure le réalisateur Stéphane Munka.

Partager sur :