Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ruée sur le Nutella : le ministre Bruno Le Maire demande à Intermarché de ne pas renouveler ce type de promotion

mercredi 31 janvier 2018 à 9:00 Par Marina Cabiten, France Bleu

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a critiqué mercredi l'opération commerciale sur le Nutella proposée par Intermarché, qui a provoqué des empoignades dans plusieurs magasins la semaine dernière, invitant l'enseigne à "ne plus faire ce genre de promotion".

Bruno Le Maire a demandé à Intermarché de ne pas réitérer de promotion de type "Nutella".
Bruno Le Maire a demandé à Intermarché de ne pas réitérer de promotion de type "Nutella". © AFP - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Après les scènes lunaires de consommateurs se ruant sur des pots de Nutella à travers la France la semaine dernière, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a critiqué mercredi l'opération commerciale sur cette pâte à tartiner proposée par Intermarché, invitant l'enseigne à "ne plus faire ce genre de promotion".  

"Ils doivent tenir parole"

"J'ai reçu le directeur d'Intermarché. Je lui ai dit que ça ne pouvait pas se renouveler, on ne peut pas avoir des scènes comme cela tous les quatre matins en France", a déclaré sur RTL Bruno Le Maire. Interrogé sur le fait de savoir si la promotion proposée par l'enseigne de grand distribution était "saine", le ministre a répondu de façon négative. 

"Il y a un accord qui a été signé par Intermarché et les autres distributeurs pour ne plus faire ce genre de promotions. Ils doivent tenir parole", a insisté le ministre, alors qu'un projet de loi doit être présenté ce mercredi pour mieux encadrer la grande distribution.  

L'enseigne de la grande distribution a proposé de jeudi à samedi derniers une promotion de 70% sur la célèbre pâte à tartiner à la noisette, vendue au prix de 1,41 euro au lieu de 4,50 euros pour un pot de 950 grammes. Cette opération commerciale a donné lieu des bousculades voire à des bagarres dans plusieurs magasins.