Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% VRDR

Rugby : un joueur de Valence-Romans suspendu deux ans pour dopage

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche

En octobre dernier, le troisième ligne Romain Souquet a été suspendu de toute activité sportive après un contrôle positif. Le club qui n'était pas au courant parle d'un "couac administratif". L'Agence française de lutte contre le dopage affirme que le joueur connaissait sa sanction.

Logo du Valence Romans Drôme Rugby
Logo du Valence Romans Drôme Rugby - Capture d'écran vrdr.fr

"C'est une situation ubuesque ! " : Laurent Beaugiraud, co-président du Valence Romans Drôme Rugby (VRDR), est stupéfait. Le club vient de découvrir que son troisième ligne centre Romain Souquet a joué une partie de la saison dernière sans licence. L'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a suspendu le joueur de toute activité sportive pour deux ans (à compter du 25 octobre 2019) après la découverte de traces de substances interdites lors d'un contrôle le 23 mars 2019 au stade Pompidou de Valence. 

Le VRDR a eu connaissance de la situation en recevant un courrier de la fédération française de rugby le 4 août dernier précisant que la ré-affiliation de Romain Souquet était refusée après une sanction de l'agence antidopage. Le club a alors mis à pied son joueur à titre conservatoire.

Un couac administratif ?

Laurent Beaugiraud explique que seuls les joueurs sont informés des résultats de leurs contrôles par l'AFLD. Romain Souquet, "qui est un gars bien, au club depuis six ans" n'aurait jamais reçu le courrier de l'agence antidopage assure le co-président du VRDR. Et Laurent Beaugiraud poursuit : selon lui, "ni le club, ni la ligue, ni même la fédération française de rugby n'étaient au courant jusqu'à la demande de ré-affiliation cet été". La fédération aurait été informée par l'Agence de lutte contre le dopage uniquement lors de l'examen du dossier. 

Le communiqué officiel du VRDR 

Comuniqué du VRDR le 19 août 2020
Comuniqué du VRDR le 19 août 2020 - vrdr.fr

L'AFLD se défend et dément tout imbroglio

L'Agence française de lutte contre le dopage a réagi mercredi soir au communiqué du VRDR. Selon l'AFLD ,les notifications prévues et autorisées par la réglementation ont bien été effectuées dans les temps. En particulier, la notification de la sanction a été adressée le 23 octobre 2019, par courrier recommandé, au joueur et à la FFR, qui en ont chacun accusé réception. La FFR, poursuit-elle, avait été, comme le joueur, informée de l’ouverture des poursuites et de la convocation devant la commission des sanctions et des échanges avec les principaux intéressés ont eu lieu.  L'Agence anti-dopage rappelle aussi qu'"il appartient au sportif sanctionné de respecter l’interdiction prononcée à son encontre et d’en informer son employeur si cela impacte son activité professionnelle. Toute personne qui viole une interdiction prononcée par l’AFLD encourt une nouvelle mesure d’interdiction d’une durée égale à la période d’interdiction initiale.

Le communiqué officiel de l'AFLD 

Communiqué de l'AFLD le 19 août 2020
Communiqué de l'AFLD le 19 août 2020 - AFLD

De sérieuses conséquences pour le VRDR 

Le club de Valence-Romans précisait mercredi matin "qu'il ne disposait d'aucun élément étant de nature à laisser penser que Romain Souquet ait, volontairement ou pas, dérogé à l'éthique sportive et médicale quotidiennement défendue par le VRDR". En tout cas, la perte de son troisième ligne est un coup dur à 15 jours seulement de la reprise du championnat de Pro D2. Les dirigeants ne savent pas s'il vont pouvoir trouver un remplaçant. "C'est la priorité sportive" dit Laurent Beaugiraud. Le VRDR jouera un premier match amical vendredi 21 août, à 19 heures 30 face au FC Grenoble au stade Pompidou de Valence.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess