Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Retour en force des frelons en Indre-et-Loire

jeudi 11 octobre 2018 à 6:05 Par Yvan Plantey, France Bleu Touraine

Cet été a été marqué par le retour des frelons, qu'ils soient asiatiques ou européens, en Indre-et-Loire. Un problème lié aux fortes chaleurs estivales qui leur servent les abeilles sur un plateau.

Fabrice Mazé a vu son nombre d'interventions en hausse de 15 à 20 % cette année.
Fabrice Mazé a vu son nombre d'interventions en hausse de 15 à 20 % cette année. © Maxppp - Sylvestre

Indre-et-Loire, France

On pourrait croire qu'après l'été, les frelons ne représentent plus une menace. Pourtant c'est bien à cette période de l'année qu'il faut s'occuper de la destruction des nids. Hugues Breton est le responsable du pôle espèce invasive à la Fredon (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles), et selon lui, "les nids qui sont découverts en fin d'hiver ne sont plus habités et ne le seront pas l'année d'après alors que ceux que l'on trouve actuellement sont occupés et il a donc un vrai intérêt à les détruire."

Fabrice Mazé est piégeur professionnel de nuisibles en tout genre en Indre-et-Loire. Il partage ce constat et, selon lui, cet été ne représente pas le plus gros du travail de destruction des nids de frelons. 

Tous les nids hauts n'ont pas été décelés et c'est là qu'on peut avoir de grosses surprises" - Fabrice Mazé, piégeur professionnel de nuisibles

Si cette année ne devrait globalement pas dépasser les 1.500 nids détruits en 2015, Fabrice Mazé constate malgré tout une hausse dans le nombre global de ses interventions. "La saison commence à peine car les feuilles ne sont pas tombées. Donc tous les nids hauts n'ont pas été décelés et c'est là qu'on peut avoir de grosses surprises. Et c'est bien là que l'on va pouvoir dresser un inventaire sur la reproduction des frelons en 2018."

Plus de frelons en 2018 

Selon Fabrice Mazé, les frelons sont plus nombreux cette année que les précédentes ; "Le pic sur la prolifération c'était 2015. En 2016, elle s'est calmée, comme en 2017 et là en 2018, ça repart à la hausse. Cette année, j'ai à peu près 15 à 20% de hausse d'interventions sur les destructions de nids de frelons asiatiques." 

Pour rappel, si vous découvrez un nid dans votre jardin, il vous faudra appeler un spécialiste et non les pompiers qui n'interviennent qu'en cas de menace sur le domaine public.