Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rythmes scolaires : des syndicats appellent à une grève nationale le 14 novembre

-
Par , France Bleu

Pour protester contre la réforme des rythmes scolaires, quatre syndicats appellent jeudi à une grève nationale des enseignants et autres personnels des écoles. Le mouvement est prévu pour le 14 novembre.

Vincent Peillon
Vincent Peillon © Maxppp

Ils veulent remettre à plat la réforme des rythmes scolaires, et d'ici là suspendre son application. La CGT, FO, Sud, Faen : quatre syndicats appellent à une grève nationale le 14 novembre.

Contre la généralisation à la rentrée 2014

Les enseignants et autres personnels des écoles sont appelés à descendre dans la rue pour demander au gouvernement de retirer le décret qui instaure la semaine de 4,5 jours dans le primaire. Et donc de ne pas généraliser cette réforme à toute la France à la rentrée 2014. Il faut de "nouvelles discussions pour une vraie réforme", selon Patrick Désiré, secrétaire général de la CGT Educ'action.

Là où elle est appliquée, la réforme montre que ça ne se passe pas bien pour les élèves et les personnels - Patrick Désiré, CGT Educ'action

A la rentrée 2013, la réforme s'est appliquée à environ 22% des écoliers du public. En parallèle, le SNUipp-FSU national, principal syndicat du primaire, appelle à plusieurs actions locales dès lundi prochain.

Les parents se mobilisent aussi

Des collectifs de parents, opposés à la réforme des rythmes scolaires, appellent sur Facebook à un "boycott national", avec comme mot d'ordre : "Ne mettez pas vos enfants à l'école le 13 novembre".

Quant aux maires, qui ont en charge le coût des activités périscolaires allant avec cet allègement des journées, ils ne joignent pour l'instant pas leurs voix à cet appel. Il y a quelques jours, le gouvernement leur a promis de renouveler en 2014 les aides financières allant avec la mise en place de cette réforme. Un geste suite à la vague de mécontentement du début du mois d'octobre.

La réforme des rythmes scolaires passe mal
La réforme des rythmes scolaires passe mal
Choix de la station

À venir dansDanssecondess