Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"S'afficher, c'est exister" : les hôteliers et restaurateurs ruraux réclament le retour des panneaux publicitaires

vendredi 9 mars 2018 à 15:57 Par Andde Irosbehere, France Bleu Pays Basque

La colère monte à l'intérieur du Pays basque, contre l'interdiction des panneaux publicitaires pour les restaurants et hôtels qui cherchent à indiquer la direction de leur commerce. Ces panneaux avaient été interdits pour lutter contre la pollution visuelle

Depuis 2015, plus aucun panneau publicitaire n'est autorisé hors des agglomérations. Mais certains, comme ici sur la route entre Bayonne et Ustaritz, semblent faire de la résistance...
Depuis 2015, plus aucun panneau publicitaire n'est autorisé hors des agglomérations. Mais certains, comme ici sur la route entre Bayonne et Ustaritz, semblent faire de la résistance... © Radio France - Iban Etxezaharreta

Pays Basque, France

Son restaurant est niché là-haut, tout là-haut, sur le col de Gamia, à Bussunaritz. Et pour le visiteur de passage, les panneaux sont plus que les bienvenus pour y accéder. Bruno Jauriberry ne se voit donc pas les enlever du jour au lendemain. "Un panneau, ça me paraît primordial. Malgré tout, c'est une visibilité... Ça permet de nous découvrir, dans nos montagnes un peu éloignées de tout".

Le problème, c'est que ces panneaux publicitaires, également appelés pré-enseignes, ont été interdits par la loi Grenelle en 2015 hors des agglomérations et dans les communes de moins de 10 000 habitants. Un décret avait été pris pour ordonner leur démantèlement, au nom de la lutte contre la pollution visuelle. Des exceptions persistent pour les établissements qui vendent des produits locaux ou de l'artisanat, mais la majorité des restaurants et hôtels n'y ont plus droit.

A l'intérieur du Pays basque, beaucoup d'établissements les ont néanmoins laissés, ce qui leur a valu des avertissements par courrier de la part de la préfecture, avec menace d'une amende pouvant aller jusqu'à 300 euros par jour et par panneau. Mais certains font semble-t-il de la résistance... 

Fréquentation en baisse

D'autres en revanche ont suivi les consignes mais se plaignent d'avoir perdu des clients. C'est le cas notamment des hôtels et restaurants isolés ou bien situés à l'écart des principaux axes de circulation, comme l'est le restaurant Mendi-Alde, à Ossès. Son chef, Jean-Michel Noulet, estime avoir perdu environ 20% de chiffres d'affaires depuis qu'il a dû enlever ses panneaux.

"Entre 20 et 30 % de perte de chiffres d'affaires selon les jours" Jean-Michel Noulet, chef du restaurant Mendi-Alde à Ossès

Lorsque les panneaux ont été interdits, une contrepartie avait été actée : les départements et les communes devaient mettre en place une signalétique alternative. Sauf que ces panneaux sont peu visibles, et surtout n'ont vu l'existence quasiment nul part, déplore Jean-Pierre Istre, président de l'Umih Pays basque. L'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie demande le retour de ces pré-enseignes.

"Ça va à l'encontre de l'activité des zones rurales qu'on veut relancer"' Jean-Pierre Istre, président de l'Umih Pays basque

L'Umih a lancé une campagne de sensibilisation pour interpeller le gouvernement sur la question, avec un slogan : "S'afficher, c'est exister". Les associations qui avaient fait pression en faveur de cette interdiction, continuent elle à militer contre ces panneaux, au nom de la préservation des paysages. Reportage sur les routes du Pays basque.

Les panneaux interdits en milieu rural

Sur les zones les plus éloignées des axes principaux, les panneaux indiquant les commerces ont une utilité, estiment de nombreux hôteliers et restaurateurs. - Aucun(e)
Sur les zones les plus éloignées des axes principaux, les panneaux indiquant les commerces ont une utilité, estiment de nombreux hôteliers et restaurateurs. - Google Street View