Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Sable, galet ou bois flotté : qu'a-t-on le droit de ramasser comme souvenirs sur la plage ?

-
Par , France Bleu

Deux Français risquent la prison pour avoir ramené 40 kg de sable de Sardaigne. La réglementation interdit en effet de ramasser du sable, des galets ou des coquillages vides, considérés comme le domaine public maritime. Mais tout est une question de mesure.

Sur la plage abandonnée... coquillages et crustacés... (illustration).
Sur la plage abandonnée... coquillages et crustacés... (illustration). © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Que peut-on ramasser comme souvenir de retour de vacances sur la plage ? La question se pose après l'arrestation de deux Français qui risquent la prison pour avoir ramené 40 kg de sable de Sardaigne. Mais tout est une question de mesure.

1. Sables et galets : pour un souvenir, pas pour refaire la salle de bain

On ne va pas vous mettre les menottes parce que vous ramenez une poignée de sable, un coquillage ou un galet en souvenir de votre plage préférée. Mais si vous en ramassez une pleine brouette pour refaire la salle de bain ou le parterre de fleurs du jardin, là c'est interdit.  Vous risquez même 1500 euros d'amende, pour atteinte au domaine public maritime. Parce que les abus existent. Il y a deux ans, les autorités se sont aperçues que du sable du Finistère était vendu sur internet, par sachets de 100 grammes. En Normandie, le ramassage des galets est interdit depuis 1975. Leur nombre a diminué de moitié en un siècle, à cause du vent et des courants bien sûr, mais aussi du ramassage.

2. Pas touche aux fleurs protégées du littoral

Attention également à ne pas cueillir les fleurs, beaucoup d'espèces littorales sont protégées, et là pas question de quantité raisonnable. c'est 9000 euros d'amende directement, pour "altération, dégradation ou destruction du milieu d'une espèce végétale dans un site protégé".

3. Le bois flotté, c'est un peu comme vous voulez

Il n'existe aucune réglementation officielle concernant le ramassage du bois poli par l'eau et ramené sur les plages, qui peut servir à faire des meubles ou des décorations de maison. Mais leur collecte doit rester raisonnable. Le bois flotté fait partie de la "laisse de mer", ces débris naturels d'origine végétale ou animale ramenés par les marées qui constituent un écosystème utile à la vie du littoral.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu