Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sablé : ils vont dans les supermarchés pour sensibiliser sur les violences faites aux femmes

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Toute cette semaine, des actions de sensibilisation aux violences faites aux femmes sont organisées à Sablé-sur-Sarthe. Des bénévoles vont à la rencontre du public sur les marchés et dans les grandes surfaces.

Une équipe de 10 bénévoles va au contact des gens dans les supermarchés de Sablé pour les sensibiliser aux violences conjugales
Une équipe de 10 bénévoles va au contact des gens dans les supermarchés de Sablé pour les sensibiliser aux violences conjugales © Radio France - Julien JEAN

Depuis lundi et jusqu'à samedi, une équipe de 10 bénévoles du Centre intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance de Sablé (CISPD) arpentent les marchés et les grandes surfaces de Sablé-sur-Sarthe pour sensibiliser la population sabolienne aux violences faites aux femmes.

Cela fait trois ans que le CISPD organise cette opération pour lutter contre ces violences qui ont fait, en 2020 en France, 88 mortes. 88 femmes tuées par leur compagnon ou ex-compagnon. Un chiffre en baisse par rapport à 2019, année durant laquelle 146 féminicides avaient été recensés. Mais même si le sujet est désormais plus régulièrement évoqué dans les médias et la société, il reste beaucoup de travail et il est essentiel d'aller au contact des gens explique Gaëlle Plume, assistante sociale au CISPD.

C'est important d'aller là où les gens sont. Une des difficultés, c'est de pouvoir discuter de ce que les femmes subissent au quotidien. 

"Le fait d'aller vers les gens, cela nous rapproche d'eux. Alors on ne va pas faire un entretien dans la galerie du supermarché mais au moins on est identifié, on prend contact et après on peut commencer un travail d'accompagnement", souligne Gaëlle Plume.

Au milieu des rayons, la discussion s'engage. "Moi je trouve ça bien que vous soyez là. Il faut en parler et dénoncer dès qu'on est témoin", réagit une jeune femme. "Ce sont les même situations que nous vivons partout. Les hommes usent de violences", ajoute une autre. Autre témoignage : une mère de trois enfants dont le conjoint va sortir de prison et qui fait part de sa peur.

Beaucoup de témoignages spontanés

Le nombre de témoignages recueillis lors de l'opération marque d'ailleurs Gaëlle Plume : "C'est inquiétant parce qu'on n'a pas l'impression que cela diminue. Par contre, la prise de conscience grandissante qu'on est peut être en train de subir une violence conjugale, ça c'est quand même positif". 

S'il est important de libérer la parole des femmes, il l'est tout autant de sensibiliser les hommes, dit Bruno Loiseau, l'un des bénévoles : "Il faut instaurer avec eux un dialogue parce que les hommes violents ont besoin d'aide, comprendre pourquoi ils en sont arrivés à ce stade là et stopper cette spirale de violences".

L'opération a permis de toucher plus de 300 personnes en deux jours. Elle se poursuit jusqu'à samedi.    

  • Mercredi 24 mars : à Carrefour Market de 9h30 à 11h30, à Intersport de 12h30 à 14h30 et à Leclerc de 15h à 17 h.
  • Jeudi 25 mars : à Lidl de 9h à 11h et à Carrefour Express de 11h30 à 13h30.
  • Vendredi 26 mars : sur le marché de Sablé le matin et à Leclerc de 15h30 à 17h30.
  • Samedi 27 mars : sur le marché de Sablé de 9h à 12h.
Composez le 3919.
Composez le 3919. © Radio France - Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess