Société

Sablé : les chrétiens irakiens et syriens chantent à la messe de Noël

Par Marie Mutricy, France Bleu Maine vendredi 23 décembre 2016 à 17:36

Le père Bruno, prêtre de la paroisse de Sablé chez la famille de Shant, jeune irakien d'origine arménienne
Le père Bruno, prêtre de la paroisse de Sablé chez la famille de Shant, jeune irakien d'origine arménienne © Radio France - Marie Mutricy

Lors de la messe de Noël à Sablé-sur-Sarthe, des familles syriennes et irakiennes vont interpréter un chant et dire la prière du Notre-père en arabe. Une façon d'associer les chrétiens d'Orient pour le prêtre de la commune, dont la paroisse est jumelée depuis un an avec une paroisse d'Alep, en Syrie

A Sablé, pendant la messe de Noël, des chrétiens syriens et irakiens réfugiés en Sarthe vont interpréter un chant et la prière du Notre-Père, en arabe. Une façon d'associer les chrétiens d'Orient pour le prêtre de la commune, dont la paroisse est jumelée depuis un an avec une paroisse d'Alep, en Syrie.

"On a que les images de la télévision, les articles des journaux pour se rendre compte de ce qu'ils vivent. Moi j'ai quand même un peu de mal à me transposer dans leur réalité. [Notre initiative] je me dis, ça n'est qu'une goutte d'eau - père Bruno

Mais les paroissiens saboliens collectent régulièrement des fonds pour aider 300 familles à acheter de quoi continuer à vivre : de l'eau, de la nourriture, des médicaments et du gazole pour se chauffer.

La prière est universelle

Le chant que les chrétiens syriens et irakiens vont interpréter lors de la messe de Noël de Sablé a été traduit - Radio France
Le chant que les chrétiens syriens et irakiens vont interpréter lors de la messe de Noël de Sablé a été traduit © Radio France - Marie Mutricy

Parmi les familles réfugiées en Sarthe, il y a celle de Shant. Lui, son frère et ses parents ont fui l'Irak et Bagdad. Entassés dans un bateau, ils ont rejoint la Turquie, puis la Grèce et enfin la France. D'origine arméniennes, ils n'envisagent pas de retourner un jour dans leur pays, "trop dangereux". Shant suit assidûment les cours de Français dispensés par l'association Alpha Sablé. Le jeune homme de 20 ans va faire sa rentrée en janvier au lycée Raphaël Elysée de Sablé. Son rêve ? Devenir "steward. Ou peut-être médecin ou infirmier, je ne sais pas". Et son souhait pour 2017 ? "Une nouvelle vie pour ma famille" répond Shant. Alors pour ces chrétiens, chanter à la messe de Noël, c'est la preuve que la religion réunit plutôt qu'elle sépare. "C'est en arabe, mais c'est la même prière dans toutes les langues. C'est pour Dieu. C'est dans les cœurs" conclut Shant.