Société

Sacrifier des platanes centenaires pour un parking ? La question qui divise à Muret

Par Olivier Lebrun, France Bleu Toulouse mercredi 20 janvier 2016 à 6:55

Les platanes centenaires des Allées Niel
Les platanes centenaires des Allées Niel © Radio France - Olivier Lebrun

La ville de Muret voulait arracher les 71 platanes centenaires des Allées Niel pour construire un parking souterrain. Face à l’opposition d’un collectif, elle revoit l’abattage des platanes à la baisse, mais maintient son projet de parking. Les habitants sont partagés.

A Muret, ville moyenne de 26 000 habitants au sud de Toulouse , le stationnement devient un véritable casse-tête. La mairie veut construire un parking souterrain de 300 places en cœur de ville, sous les allées Niel. Mais pour le construire, il faut abattre des platanes sur la promenade historique qui sera transformée en esplanade piétonne.

Le collectif "sauvons les platanes centenaires de Muret " a lancé une pétition pour préserver les arbres. Elle a recueilli à ce jour 3163 signatures. Face à cette opposition, la mairie qui a organisé des réunions publiques de riverains, a revu son projet d'arrachage des platanes à la baisse. De 71 platanes au départ, 22 seulement seront arrachés, 12 seront replantés, mais il est hors de question de revenir sur ce projet de parking souterrain.

A Muret, le projet divise les habitants, dans cette ville où la voiture devient de plus en plus envahissante : reportage d'Olivier Lebrun

La voiture ou les platanes, les habitants de Muret sont divisés

Certains habitants de Muret sont prêts à sacrifier quelques platanes pour régler le problème du stationnement en centre-ville. D’autres n’envisagent pas de voir disparaître des arbres centenaires. 

« Ce serait dénaturer l’âme de Muret » explique cette Muretaine de toujours.

Patrice Bonhomme du collectif « Sauvons les platanes », lui, n'en démord pas. Il ne veut pas de ce projet de parking souterrain qui dénaturerait selon lui la promenade des Allées Niel. "Il faut à tout prix", dit-il, « sauver les platanes qui font partie du patrimoine de la ville »

Patrice Bonhomme du collectif "sauvons les platanes "

Le collectif explique que 1000 places de parking sont possibles à moins de 5 minutes à pied du centre-ville, mais le maire André Mandement estime que ce parking souterrain de 300 places en cœur de ville est indispensable, car la voiture dans cette ville de 26 000 habitants est devenue incontournable. « Toutes les villes moyennes comme Auch, Foix ou Cahors ont déjà réalisé leur parking souterrain, Muret l’a repoussé depuis 20 ans, elle ne peut plus reculer. On est obligé de mettre les voitures en dessous pour ne plus se laisser envahir, et rendre la ville aux piétons. Le sacrifice de quelques platanes est minime face à un tel enjeu d’urbanisme, nous faisons un petit sacrifice sur notre patrimoine, les habitants auront vite oublié au regard des avantages apportés par ce projet de parking  et d'espace piéton en centre-ville. »

Le maire de Muret - André Mandement

La mairie, qui a déjà approuvé le principe du parking en conseil municipal, attend les projets finalisés qu'elle a commandé à deux bureaux d'études avant de faire connaître sa décision. Le projet de ce parking souterrain de trois étages est estimé à 9 millions d'euros par la mairie.

Le projet de l'Esplanade des Allées Niel - Aucun(e)
Le projet de l'Esplanade des Allées Niel - Source ville de Muret

"Un référendum local sur les platanes ? C'est non ! Car il n'y a pas d'alternative crédible au projet " — le maire de Muret André Mandement.

Le collectif "sauvons les platanes des Allées Niel " organise une réunion publique ce Mercredi soir à 20h30 au cinéma Véo de Muret.

La réunion publique du Collectif "Sauvons les Platanes" - Radio France
La réunion publique du Collectif "Sauvons les Platanes" © Radio France - Olivier Lebrun