Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Dié-des-Vosges: le refuge de la SPA sous tension

vendredi 28 décembre 2018 à 17:46 Par Hervé Toutain, France Bleu Sud Lorraine

L'hiver est une saison difficile pour les animaux du refuge SPA de Saint-Dié-des-Vosges. Pas de structures chauffées et des stocks de nourriture toujours très justes. Chaque jour il faut 150 kilos de croquettes pour alimenter chiens et chats. Un défi pour Laetitia Christé qui dirige le refuge.

Manon en contrat formation avec l'un des chiens du refuge
Manon en contrat formation avec l'un des chiens du refuge © Radio France - Hervé Toutain

Saint-Dié-des-Vosges, France

Le refuge SPA de Saint-Dié-des-Vosges, accueille une centaine des chiens de toutes races et de toutes tailles, une soixantaine de chats, mais aussi quelques chèvres et moutons. L'hiver est rude pour les animaux qui ne disposent pas de bâtiments chauffés. Chaque jour il faut 150 kilos de croquettes pour nourrir les pensionnaires. 

Laeticia Christé se consacre à la tâche. Des appels sur Facebook, en direction du public et des démarches auprès des producteurs locaux. "Mais c'est toujours la corde raide", souligne la directrice du refuge.  En fin d'année, les abandons sont toujours nombreux et les familles d'accueil ne suffisent pas.

Quatre jeunes jeunes femmes en contrat formation s'occupent des chiens et des chats. Beaucoup de ces animaux ont subi des violences. "Il faut les remettre d'aplomb, leur redonner confiance en l'homme" affirme Manon, l'une de ces aides, qui ne comprend pas que l'on puisse s'en prendre à des "compagnons sans défense". 

Sur le site du refuge, un chantier est en cours. Des bénévoles s'activent pour construite deux bungalows et un parc pour les chiens, avant l'arrivée des grands froids. " Sans ces hommes et ces femmes qui donnent de leur temps par passion et amour, le refuge ne fonctionnerait pas" déclare laeticia Christé reconnaissante.

Espoir pour la nouvelle année. Le conseil municipal de Saint-Dié-des-Vosges a voté une subvention de 10 000 euros pour aider au fonctionnement du refuge.