Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Aignan-sur-Roë : une pétition pour soutenir les Petites Soeurs de Marie évincées par le Vatican

-
Par , France Bleu Mayenne

En conflit depuis des années avec le Vatican, 34 Petites Sœurs de Marie, dont la maison-mère se trouve à Saint-Aignan-sur-Roë, dans le Sud de la Mayenne, sont relevées de leur voeux. Elles envisagent de porter plainte. Une pétition de soutien a déjà recueilli plusieurs milliers de signatures.

illustration
illustration - Page Facebook Association de Soutien aux Petites Soeurs de Marie

Saint-Aignan-sur-Roë, France

Elles sont retournées à la vie civile depuis le 23 mai. Trente-quatre Petites sœurs de Marie, dont une partie vit en Mayenne, à Saint-Aignan-sur-Roë, viennent d'être relevées de leurs vœux par le Vatican

L'issue d'un différend de deux ans avec la hiérarchie ecclésiastique : "vous le savez, depuis deux ans, nous traversons des difficultés avec les autorités ecclésiastiques : des difficultés qui trouvent leur origine dans un différend avec l’évêque de Laval, celui-ci voulant imposer la scission des associations de gestion des EHPAD qui avaient pourtant fusionné en 2014, avec ses encouragements, pour mieux répondre aux défis actuels. Après avoir tenté de trouver maintes et maintes fois une voie de dialogue avec Rome, après avoir offert des solutions d’apaisement, aucun accord n’ayant pu être trouvé, les autorités romaines chargées de la Vie Consacrée viennent de faire le choix de nous relever de nos vœux religieux. Nous en sommes profondément meurtries et demeurons douloureusement surprises que Rome ait préféré faire droit à cette demande plutôt que d’accéder aux solutions d’apaisement que nous avions proposées et qui étaient à notre portée" ont écrit les Petites Soeurs du Sud-Mayenne. 

Une association de soutien a été créée et a lancé une pétition. Elle affirme avoir déjà recueilli plus de 4.000 signatures : "Courage mes sœurs, courage", "Prières et soutien inconditionnel", "La persécution de votre foi est inexplicable", "je soutiens les Petites sœurs de Marie. Trouvez-vous opportun à notre époque où les catholiques sont tellement attaqués d'amener de la zizanie qui va encore nous dévaluer", voilà quelques exemples de messages laissés sur le site de l'association.