Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Amand-Montrond : les Parisiens s'intéressent aux maisons du Boischaut

-
Par , France Bleu Berry

Les parisiens ont-ils concrétisé leur désir de se mettre au vert, suite au confinement, très difficile qu'ils ont vécu ? Alors, ce n'est pas un raz de marée, mais il semblerait que certains franchissent le pas en achetant en Berry, et notamment dans le Boischaut, la région de Saint-Amand-Montrond.

Les maisons du Boischaut intéressent de plus en plus les clients parisiens
Les maisons du Boischaut intéressent de plus en plus les clients parisiens © Radio France - Michel Benoit

La région de Saint-Amand-Montrond est à deux heures et demi de Paris, par l'A71, et certains Parisiens ont bien l'intention de poursuivre le télétravail à la rentrée. Ils peuvent donc s'éloigner de la capitale si on en croit Olivier Niger, responsables des agences " L'immobilier Autrement " de St-Amand-Montrond et Meaulnes : "Ces derniers temps, je n'ai pas vendu une seule maison en dessous de 250.000 euros. A part une vente avec des Suisses, 100 % de mes ventes depuis le mois de juin ont été réalisées avec des clients Parisiens. C'est un effet du confinement. Certains mettaient quatre heures pour faire leurs courses et ils ne veulent plus revivre cela. Ils ont été traumatisés. Ils viennent donc avec femme et enfants. Ils ont un pouvoir d'achat au moins deux à trois fois plus élevé qu'ici. On a même vendu des châteaux, dont une demeure à plus d'un million d'euros. Ils veulent être au calme et si possible, pas trop de voisins." 

Olivier Niger, responsable des agences l'Immobilier Autrement
Olivier Niger, responsable des agences l'Immobilier Autrement © Radio France - Michel Benoit

Maison avec piscine et surtout, critère incontournable, la place pour un bureau... et internet pour le télétravail. Cet autre agent, Richard Gravier (agence Orpi) tempère cependant les choses : c'est surtout de la résidence secondaire que recherchent ces clients parisiens. 

Richard Gravier, directeur de l'agence Orpi de St-Amand-Montrond
Richard Gravier, directeur de l'agence Orpi de St-Amand-Montrond © Radio France - Michel Benoit

Des prix qui restent stables pour le moment 

Tous ne sont pas prêts à franchir le pas en quittant Paris. Ils s'ajoutent à la clientèle des nouveaux retraités, déjà habituelle dans le Boischaut : "Cela ne dope pas les prix pour le moment. En revanche, il est indéniable que le nombre de ventes a augmenté. On a fait un très bon mois de juin, juillet et août également. J'ai étoffé mon équipe et le ratio par commercial est plus élevé que l'an dernier." Cet excellent été permettra de rattraper les deux mois d'inactivité durant le confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess