Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Brieuc : le rappeur Koba LaD accusé d'homophobie sera-t-il au festival Art Rock ?

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Le rappeur Koba LaD est au cœur d'une polémique après avoir publié une vidéo dans laquelle il semble cautionner la mort d'un adolescent gay tué par son père. Le festival Art Rock de Saint-Brieuc demande des explications.

La capture d'écran partagé par le rappeur Koba LaD.
La capture d'écran partagé par le rappeur Koba LaD. - Snapchat

Le jeune rappeur Koba LaD sera-t-il présent à Saint-Brieuc au mois de mai pour le festival Art Rock ? Rien n'est moins sûr. Depuis ce week-end, il est dans la tourmente après une publication sur le réseau social Snapchat. Le rappeur d'Ivry a publié la capture d'écran d'un article relatant la mort d'un jeune américain de 14 ans tué par son père parce qu'il était gay. L'article était accompagné d'un "Bien joué" et de plusieurs poignées de main semblant montrer que le jeune rappeur cautionne ce meurtre.

Des "excuses" sur Snapchat

Quelques heures plus tard, la capture d'écran a circulé sur Twitter. De nombreux internautes ont dénoncé cette prise de position et demandé aux organisateurs de festivals de déprogrammer l'artiste. Koba LaD a réagi sur Snapchat. "Je ne suis pas homophobe. Je ne cautionne pas le screen qui tourne. Chacun pour soit, Dieu pour tous." Le rappeur explique avoir partagé l'article alors qu'il était sous l'emprise de stupéfiants. Ce lundi 18 février, il a cru bon de devoir s'expliquer une nouvelle fois en ajoutant "Je ne cautionne pas le meurtre. Après, l’enfant gay franchement…"

Ce comportement, dénoncé sur les réseaux sociaux, a aussi fait réagir les organisateurs du festival de Saint-Brieuc. "Nous sommes en contact avec l'équipe de Koba LaD et demandons des explications suite à sa publication sur Snapchat. Le festival Art Rock condamne fermement les propos homophobes, et, plus largement, tout discours ou comportement haineux et discriminatoire." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu